Cette mauvaise habitude cause un accident de vélo sur trois

Un nouveau rapport vient de dévoiler qu'une situation bien particulière serait la cause d'un tiers des accidents de vélo. On vous dit tout.

Par Camille Vernin, Photo : Unsplash |

Si vous vous déplacez fréquemment à vélo à Bruxelles, il est rare, voire pratiquement impossible, de ne pas avoir une belle frayeur sur la route. Si la capitale n'est pas franchement réputée pour la qualité et la sécurité de ses pistes cyclables, les utilisateurs ont également leur rôle à jouer dans la plupart des accidents qui se produisent sur la route. 

Vélo électrique ou vélo classique : lequel nous fait faire le plus d'exercice ?

Le non-respect de la priorité

Un nouveau rapport publié par l'institut de sécurité routière Vias et relayé par le Brussels Times pointe un comportement en particulier. Car ce dernier serait à l'origine de près d'un accident de vélo sur trois. Et il s'agit du non-respect de la priorité, qui se fait tant du côté des cyclistes que des autres usagers de la route. On observe que, dans 19% des accidents, les cyclistes ne respectent pas la priorité. Les véhicules qui traversent les pistes cyclables entrent en collision avec les cyclistes dans 15 % des cas, les cyclistes tombent sur des obstacles dans 15 % des cas, et dans 15 % des cas, le cycliste se voit refuser la priorité ou ne dispose pas de l'espace nécessaire.

Selon le Département flamand de la mobilité et des travaux publics (MOW), la responsabilité de ces accidents est également partagée entre cyclistes et autres usagers. On estime que les cyclistes sont fautifs dans plus d'un tiers des accidents étudiés (35%) alors que l'erreur est commise par un autre usager de la route dans 31% des cas. Dans 15% des cas, il y aurait une responsabilité partagée, alors que le gestionnaire de la route - celui qui doit veiller à ce que les infrastructures cyclables soient de bonne qualité et reconnaissables - est jugé responsable dans 18% des cas. 

Une erreur humaine dans 65% des accidents

Au total, on estime que 65% des accidents sont dûs à l'erreur humaine, les infrastructures défectueuses jouent également un rôle important, d'où l'importance de déployer des efforts pour les améliorer. C'est l'objectif initial du plan Good Move. Un nouveau code de la route devrait également être mis en oeuvre dans les jours à venir, afin de rendre les routes plus sûres pour les usagers, et de garantir un espace suffisant pour tout le monde. Le code espère également éliminer tous les décès sur les routes d'ici 2050.

L'année dernière, 10 735 accidents impliquant officiellement un cycliste ont été recensés en Belgique, soit une augmentation de 6% par rapport à la période d'avant Covid. L'année 2023 a également connu le plus grand nombre de décès jamais enregistré, avec 96 décès contre 90 en 2019. "Cette hausse est clairement liée au nombre croissant de cyclistes sur les routes, mais il est crucial de comprendre les causes de ces accidents pour tenter d'inverser cette tendance", note l'institut Vias.

Ne manquez plus aucune actualité lifestyle sur sosoir.lesoir.be et abonnez-vous dès maintenant à nos newsletters thématiques en cliquant ici.