Champagne et Hollywood: 6 scènes cultes à revoir

Le cinéma célèbre tous les moments de la vie, les plus intimes, les plus exclusifs, les plus festifs … Retrouvez ici quelques scènes cultes du cinéma américain dans lesquelles le champagne joue un rôle… pétillant …

La plus rétro

1/ La première apparition de champagne au cinéma pourrait bien être la scène de sabrage hilarante d’une bouteille de Piper-Heidsieck, réalisée par Laurel et Hardy en 1934 dans le fils « Sons of Desert » traduit en français « Les Compagnons de la Nouba ». Ici, les deux comparses, échappant à leurs épouses respectives, partent faire la fête sur un bateau de croisière.

La plus sexy

2/ Marylin Monroe et la délicieuse scène de l’ouverture du Champagne dans «7 years Itch » (7 ans de réflexion) en 1955. L’actrice, sublime, incarne ici tout le glamour hollywoodien sous le couvert de l’humour et de la naïveté. Même si l’histoire retiendra davantage de ce film la scène ou le métro soulève sa jupe blanche, cette scène est également restée dans les annales du cinéma glam des années 50.

La plus virile

3/ James Bond, grand amateur de bulles millésimées ! Roger Moore fut le premier James Bond à trinquer au Bollinger dès 1973. La Maison fut ensuite discrètement présente dans de nombreux opus de 007, l’illustre agent délaissant plus souvent qu’on ne le pense le Martini pour trinquer au champagne. La Maison a récemment compilé ces moments dans une vidéo.

La plus opulente

4/ A little party never killed nobody, Chante Fergie dans cette scène grandiloquente de fête dans « Gatsby le Magnifique » en 2013. Où l’on se baigne littéralement dans le champagne. On en retient ce moment suspendu, quand Leonardo di Caprio lève sa coupe de champagne vers son invité et expose son sourire carnassier.

La plus décadente

5/ Le diner en 1re Classe sur le « Titanic » de James Cameron en 1997, nous rappelle que l’insubmersible navire transportait à son bord des dizaines de caisses de champagne millésimé réservé à ses clients les plus fortunés et servis à table aux convives de la Première Classe. Alors réservé à l’élite, le champagne est ici le signe fort de la frontière voulue à l’époque entre les nantis et les indigents.

La plus frenchie

6/ La fête d’Anniversaire de Kirsten Dunst, alias « Marie Antoinette », vue par Sofia Coppola en 2006. Quand les pâtisseries affluent et le Dom Pérignon coule à flots. Le flacon inchangé depuis des siècles semblerait presque anachronique dans cette scène qui sublime le faste des fêtes données à Versailles par la cour des rois de France avant la révolution.