Comment les Japonais célèbrent-ils le printemps ?

Au Japon, le printemps est une saison de fête animée par différentes traditions populaires. Hommage à la nature, floraison de cerisiers, festivités, zoom sur ces coutumes qui permettent de savourer la beauté et le caractère éphémère de l’existence.

CAMILLE BERNA. PHOTO : PINTEREST, Manuel Cosentino on Unsplash |

En contemplant les fleurs de cerisiers

Les premières fleurs de cerisiers, appelées également sakura, attisent toujours autant la curiosité des japonais comme des touristes étrangers. Ces dernières représentent un véritable symbole ! Dans les jardins, les parcs, près des temples, ces jolies bourgeons blanc et rose magnifient le paysage, une floraison qui s’étend seulement sur quelques jours. Ce caractère éphémère en fait spectacle emblématique qui incarne la beauté et la renaissance, en reflétant le caractère fragile de l’existence. Dans le pays du soleil levant, cette tradition nationale est devenue une véritable fête populaire où tous les japonais se réunissent avec leurs proches pour pique-niquer sous les branches des arbres en fleurs. C’est une occasion idéale de se retrouver en famille ou entre amis afin de déguster différents plats traditionnels accompagnés d’une tasse de thé ou de saké. Ce concept est appelé « Hanami », littéralement traduit par « regarder les fleurs ». C’est également pendant cette période que les geishas et les maiko effectuent la danse des cerisiers.

 

En dégustant des recettes « goût sakura »

Vous l’avez compris, les japonais sont assez sensible au changement de saison, et cela se ressent également dans leur habitude culinaire. Au printemps, vous trouverez de la nourriture et de nombreuses boissons au goût sakura ! Inclure les fleurs de cerisier dans la cuisine existe depuis de nombreuses années au Japon, alors pourquoi ne pas essayer le sakura mochi par exemple ? Ce dessert traditionnel au riz gluant est exclusivement préparé à base de fleurs de cerisier pour l’occasion. Aujourd’hui, même des marques connues comme Starbucks, Kit Kat, ou encore Mc Donalds se sont mis a créer des produits dérivés pour cet événement.

 

En célébrant le Hana Matsuri

Le Hana Matsuri est une fête traditionnelle du bouddhisme commémoré à travers tout le pays la journée du 8 avril. Cette fête historique, littéralement appelée « la fête des fleurs », célèbre les trois grandes étapes de la vie du Bouddha : sa naissance, son éveil et sa mort. Tout au long de la journée, les temples bouddhistes versent un thé sucré appelé Amacha ou de l’Amazake, une boisson peu alcoolisée à base de riz, sur les statuettes ou les images de Bouddha. Cette fête fait partie du patrimoine culturel et artistique du Japon, c’est également l’occasion de prier afin d’écarter les démons et d’obtenir de bonnes récoltes aux cours de l’année ! Des cortèges défilent dans des rues décorées de lanternes rouge et noire placées pour l’occasion, les enfants fabriquent un éléphant blanc en papier-mâché et les visiteurs dégustent du thé.

 

En célébrant la fête des enfants

Le 5 mai, le Japon célèbre le Kodomo no hi, aussi appelé « jour des enfants ». Cette journée représentative des cultures ancestrales mêlant des influences japonaises et culture samouraï est commémoré depuis 1948. Cette tradition est symbolisée par les Koïnobori, ce sont des carpes colorés multicolores en papier ou en soie placées à l’extrémité d’un mât de bambou. Ce jour-là, les familles ayant au moins un garçon dans le foyer dressent leur manche en symbole de courage et persévérance, des vertus que les parents veulent transmettre à leur progéniture masculine.

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :