Comment préparer son organisme au changement d'heure ?

Décalage horaire même quand on ne bouge pas de fuseau ? C’est le phénomène qu’impose le changement d’heure d’hiver qu’on subira ce dimanche 25 octobre. Découvrez quelques astuces afin de ne pas troubler votre organisme. 

par nour chennoufi. photos: unsplash/djim loic; stephan babanin; brooke lark; J. |

Pourquoi un changement d'heure au juste ? La tradition nous vient du siècle dernier quand l’Angleterre, puis l’Allemagne et ensuite la Belgique en compagnie de la France, ont adopté le changement d’heure deux fois par an lors des saisons d’été et d’hiver à des fins d’économies d’énergie. Cependant, les perturbations au sein de notre santé ne passent pas aussi inaperçues et parfois, le corps a du mal à s’adapter. Ne vous posez pas plus de questions, nous faisons le point avec la praticienne naturopathe Marie Verwacht et nous vous expliquons toutes les démarches à suivre pour éviter ce scénario :

Nouvelle routine

Bonne nouvelle pour les dormeurs ! Ce weekend, vous « gagnez » une heure de sommeil. Ce n’est tout de même pas une raison pour succomber à l’endormissement. En effet, votre organisme devra s’activer pour réguler le rythme du reste de vos activités : heure de repas, heure du coucher ainsi que l’heure du réveil. Nous vous conseillons d’instaurer d’ores et déjà l’habitude de décaler vos heures de sommeil d’une quinzaine de minutes, au moins deux jours avant le changement. Ce qui vous revient à le faire dès ce soir ! Du côté de l’alimentation, Marie Verwacht conseille de démarrer la journée avec un petit-déjeuner protéiné : « un œuf à la coque accompagné d’une tartine au pain bio au levain et d’une tranche de jambon par exemple ; pour les végétariens on choisira du hummus ou un pâté de lentilles ». Les protéines le matin vous aideront à sécréter de la sérotonine en fin de journée, qui n’est autre que le neurotransmetteur agissant comme un frein qui ralentit l’énergie et prépare à une bonne nuit de sommeil. Marie explique que « la sérotonine nous met en phase avec un rythme plus physiologique ». 

Un nettoyage s’impose

Comme à chaque changement de saison, un nettoyage du corps s’impose pour préparer l’organisme, selon Marie. Nous savons que la saison des raclettes approche mais gardez une chose en tête : un diner copieux entraine un long processus de digestion et donc une fatigue accrue au réveil. Ce qui n’est pas idéal quand vous devez être au taquet le lendemain matin au travail. Le mieux serait de favoriser les plats à base de légumes de saison : riches en fibres et clairement moins caloriques. Mme Verwacht souligne aussi qu’il faudra aider votre foie à se nettoyer : « une plante de choix serait le romarin, en plus d’être une plante réchauffante ». 

Booster l’immunité

Vous remercierez les abeilles pour leurs produits miracles. Consommer de la gelée royale ou de la propolis en compléments alimentaires fera une énorme faveur à votre organisme. Elles contiennent des sucres, des protéines, des vitamines, des minéraux… Bref, le cocktail parfait pour booster votre immunité et donc prévenir l’arrivée d’une grosse fatigue. Marie rajoute les infusions au gingembre à la liste car elles sont excellentes pour stimuler la thyroïde, qu’elle perçoit comme « la chaudière du corps, le thermostat ». 

Un max de vitamines

Faute de ne pas avoir un beau soleil rayonnant en Belgique, nous irons piocher nos vitamines dans les fruits. Une cure de vitamine C est plus que recommandée pour éviter que la fatigue ne s’installe. Alors misez sur les agrumes ! Attention à ne pas les consommer en jus toutefois. Selon notre naturopathe, vous perdrez toutes les fibres et bons sucres que recèlent ces cadeaux de Dame Nature. Il vaut mieux les manger complets. 
 

Marie Verwacht,  http://equilibrenaturo.com/

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.