On cuisine quoi pour les fêtes ?

Noël, c’est magique ! L’occasion de se retrouver en famille autour d’un bon repas, de veiller tard au coin du feu... sauf que, pour la maîtresse de maison, c’est parfois un véritable casse-tête. Voici donc quatre formules qui combleront l’envie de régaler tout le monde sans passer la soirée enfermée en cuisine.

PAR INGRID VAN LANGHENDONCK. PHOTOS D.R. |

1. Assumer sa famille nombreuse 

 

Avec l’oncle André, les familles recomposées, les cousines et leurs petits copains, on frise vite les 30 personnes à table. Difficile à caser et surtout, comment organiser le service pour que tout le monde mange chaud et en même temps ? Soyez pratiques. Privilégiez les entrées froides, saumon fumé, terrines de poissons et autre salade de poulpe que vous pourrez même disposer en buffet bien avant l’arrivée des convives. Vous vous épargnerez un service et permettrez davantage de choix d’entrées. Au placard les raclettes et autres fondues malodorantes, optez ensuite pour un plat mijoté, comme le waterzooi de dinde préparé à la Cardinale (une béchamel additionnée de fumet de poisson, d’essence de truffes et de beurre de homard, relevée avec une pointe de poivre de Cayenne, ndlr). Un plat chic que vous pourrez préparer la veille pour un grand nombre d’invités, pour ensuite le réchauffer et le servir en une fois avec des petites pommes de terre au four.

Autre astuce : les paupiettes de dinde, idéales pour pouvoir zapper l’épisode du découpage de la bête (qui restera un rituel incontournable pour certains, on le comprend). Néanmoins, en disposant vos 20 paupiettes dans un grand plat au four sur un lit de chicons arrosé de sauce vigneronne, par exemple, vous gagnerez facilement un quart d’heure de mise en place. C’est toujours ça de pris pour trinquer avec l’oncle André !

Débordés ? Téléchargez l’application Bring ! pour vos listes de courses afin de structurer vos achats et ne rien oublier. Et pour les vins, l’application Abacchus élaborée par des œnologues sera votre meilleure alliée.

2. Refuser le trio foie gras, dinde et bûche 

Ras-la-couette des menus de Noël formatés ? Osez digresser et tenter de nouvelles saveurs... Il n’est écrit nulle part que seule la dinde transforme un repas de famille en table de fêtes. Pourquoi ne pas s’inspirer des cuisines du monde ? Oser les variantes pour donner à vos menus de fête un petit air de voyage. Exit les croquettes aux crevettes, place aux samosas fourrés au bœuf haché et gingembre, ils n’en seront pas moins festifs (petite variante pour les puristes, déposez un copeau de foie gras sur votre haché avant de refermer le samosa). Troquez la bisque contre un bouillon chinois au homard et au maïs. Les saveurs asiatiques sont assurément aussi raffinées et parfumées que nos classiques de Saint- Sylvestre ! On vous recommande les scampis au curry vert, bok choy et lait de coco, que l’on sert en entrée, voire en plat sur une petite timbale de riz. Jouez avec les influences et les saveurs, en remplaçant l’éternelle dinde par un canard laqué, ou un poulet thaï. Un saumon en papillotes que vous parsemez d’épices indiennes vous fera bien davantage voyager que la purée de marrons. Enfin, en troquant la bûche et son moka contre un sorbet au kiwi, vous gagnerez également en légèreté. C’est le moment d’ouvrir ses chakras et d’oser faire entrer les saveurs du monde dans votre cuisine...

Et pourquoi ne pas oser une des recettes de Sang Hoon Degeimbre ? Le chef doublement étoilé vient d’éditer un livre de 75 recettes, Le tour du monde en 75 recettes, éditions Racines, 29,95 €.

3. Version veggie

C’est dans l’air du temps. Entre les militants anti foie gras et les vegans qui font de plus en plus entendre leur voix, nous sommes tous entraînés dans un mouvement qui nous incite à manger moins de viande. Adopter un plat veggie pour les fêtes, c’est pour certains un acte militant, mais cela peut aussi devenir une belle expérience gastronomique si l’on prend la peine de revisiter les légumes. Comment ? En inventant des associations et en misant sur les jeux de textures. En entrée, un carpaccio de betteraves saupoudré de feta, un velouté de pomme de terre parfumé aux truffes, une petite croquette au roquefort ou un œuf brouillé à la truffe blanche sont autant d’alternatives aux grands classiques, mais tout aussi goûtus. En plat ? Un gratin de chicons au maroilles, un risotto aux deux citrons et noisettes grillées ou un potiron rôti au camembert et romarin sont autant de plats d’hiver qui font la part belle aux légumes sans rien concéder au goût des fêtes. Osez les veloutés, les mousses, les copeaux de légumes crus ou les fruits secs grillés pour ajouter de la texture. Et surtout, la bonne nouvelle, c’est qu’à part pour les purs militants vegans, (qui refusent les œufs et la crème), côté dessert, vous avez mille autres options au-delà du carpaccio d’ananas, car l’univers sucré laisse toutes les portes ouvertes aux accros du veggie.

Un blog veggie inspirant, mais en anglais : www.loveandlemons.com. Sinon, suivez les recettes green d’Hélène, la Belge derrière www.green-me-up.com

4. Se faire prémacher le travail 

Les box font fureur. Elles multiplient les avantages : tout y est ! Chaque ingrédient est présent, dans ses justes proportions afin d’éviter le gaspillage, les recettes sont expliquées pas à pas, facile à préparer, variées et, souvent, comme chez eFarmz, bio, de saison et/ou locavores. Évidemment, le concept se décline en box de Noël, jusqu’à huit personnes avec les accords mets-vins, la formule zéro prise de tête. Vous trouvez en plus dans ces box de fêtes des indications de préparation, mais aussi des idées de présentation, tout est ludique à préparer, et tient compte des temps de préparation pour vous laisser du temps en famille... Le prix ? Chez Hello Fresh, on démarre autour des 21 € par personne, vins compris, pour un 4 services qui comprend un tartare de saumon, une roulade de dinde au chutney de canneberges, un potage et un dessert. Chez Nood, on se concocte 20 menus imaginés par le chef du restaurant Tero pour 20 €, hors vins. Bref, le prix de la tranquillité !

La plus répandue : www.hellofresh.be. La plus locale : www.efarmz.be
La plus chic : www.noodshop.be

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :