PARTENAIRE | DESPERADOS

«Release your vibe», le sens de la fête selon Christopher Calice

Christopher Calice est animateur sur Radio Contact, sur son compte Instagram @chriscalice, il raconte sa vie de fan de musique, il partage ses bons plans et sa vie festive. 

Pas de festival, pas de souci

Ses followers aiment son humour déjanté et sa vie dans les coulisses des festivals. Christopher Calice est drôle et accessible, il nous parle de cet été particulier : « Tous les festivals ont été annulés. Ça change ma vie. Pourtant, j’adore travailler en festival, suivre les artistes et réaliser des vidéos pour mon compte Instagram ou pour radio Contact. C’est une ambiance de fous, en coulisse des concerts, cela bouillonne : les gens, les artistes et les DJ’s sont transformés, c’est leur terrain de jeu, ils sont comme des gosses, et tout le monde parle, chante, danse, il y a un mélange de tant de nationalité, d’influences. Cette ambiance est tout à fait unique. Pour être honnête, cette année, alors qu’on se croyait tous un peu blasés de ces grandes machines musicales, on a réalisé à quel point ça nous manquait… ».

« Mais ça, c’est mon travail, parce que dans la vraie vie, quand je suis avec des amis, je ne suis pas autant client des bains de foule, des pieds écrasés et des nuits dans les tentes. Quand on se fait un festival entre potes, souvent on choisit de participer à des festivals à taille humaine, ceux où l’on peut assister aux concerts assis sur l’herbe ou l’on préfère même carrément se retrouver chez nous, au jardin. On s’organise et c’est parti : l’un prend la bière, le second gère la musique, le troisième fait le barbecue, et l’on se pose entre amis. La fête, c’est un état d’esprit. »

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Christopher Calice (@chriscalice) le

Les ingrédients d’une fête réussie

Puisque cet été, on fait la fête en petit comité, on a tous dû apprendre à s’adapter. Quels sont d’après toi les codes d’une fête entre amis, même en bulle réduite ? « Pour moi, c’est simple : il me suffit de dégainer mon baffle portable, bien chargé avec de la bonne vibe, quelques Desperados, qu’on aime parce qu’en fait c’est léger, les filles comme les garçons en boivent et avec quelques glaçons et une rondelle de citron, ça prend des allures de cocktail dans des grands verres. Enfin, on prévoit quelques chips, une planche de fromages et de la bonne musique… Une fois que c’est installé, que ce soit en famille, en amoureux ou avec des potes, on profite du moment, il ne faut rien de plus. »

La bonne playlist

« La musique est fondamentale pour moi, et pas seulement parce que c’est mon métier, mais parce que c’est la musique qui installe toute l’ambiance. Elle est essentielle, elle enveloppe les gens. Je prends toujours le temps chez moi de créer une ambiance musicale en mode lounge, surtout quand il fait beau ; et c’est un peu bateau, mais si en en plus, on a la chance de se retrouver autour d’une piscine, c’est carrément les vacances à Ibiza. » (rires) En fait, je me suis rendu compte que je dois être le mec le moins compliqué du monde : il ne me faut que quelques amis, de la bonne musique, des bières et des trucs à grignoter… ».