PARTENAIRE | ENIT - Office National Italien de Tourisme

Œnotourisme en Frioul-Venetie Julienne

Réputée pour ses paysages à couper le souffle, son patrimoine culturel, sa cuisine… Cette région du nord-ouest de l’Italie attire aussi chaque année de nombreux amoureux du vin.

Le saviez-vous ? L’Italie compte quelque 150 routes des vins et des saveurs, des itinéraires touristiques officiels qui invitent à la découverte des régions par le biais de l’assiette et… du verre, ou plutôt, des verres ! Et dans ce registre, le Frioul-Vénétie Julienne occupe le haut du podium. Avec près de 1700 exploitations vinicoles établies sur ses terres, cette région produit une centaine de millions de bouteilles chaque année. Des rouges de caractère comme le Bardolino, le Schiopettino, le Pignolo, le Terrano, le Refosco ou le Tazzelenghe, mais aussi des blancs, comme le Tocai Friulano, le Ribolla Gialla ou le Verduzzo, et surtout, le Ramandolo et le Colli Orientali del Friuli Picolit, tous deux produits dans le province d’Usine et plébiscités parmi les meilleurs du monde, excusez du peu !

La plus vieille route des vins

Autant dire que le Frioul-Vénétie Julienne fait un peu figure de paradis terrestre pour les amateurs d’oenotourisme. Ce n’est d’ailleurs par un hasard si c’est là que fut créée la première « Route des vins » officielle, en 1963, sur le vignoble de Collio, non loin de Venise. Cette route figure encore aujourd’hui parmi les parcours les plus empruntés par les adeptes d’oenotourisme. On y traverse des paysages magnifiques et des bourgades typiques entourées de vignobles à perte de vue. A voir notamment, celui de Collio Goriziano, la zone d’AOC (appellation d’origine contrôlée) la plus prestigieuse de la région. La cause ? Ses vins blancs renommés comme le Ribolla Gialla et le Tocai Friulano, mais aussi ses Pinot et Cabernet. A visiter également, la ville de Cormòns, réputée pour ses vins évidemment, mais aussi… pour son jambon cru, fumé au bois blanc !

Que manger avec ces grands crus ?

Parce qu’il est déconseillé de boire le ventre vide, les amateurs de vin profiteront de leur séjour pour découvrir également les spécialités culinaires de la région. Du côté des produits à consommer « brut », on notera ainsi la grande variété de jambons, crus ou fumés (Cormòns, Trieste, San Daniele, Sauris…pour ne citer qu’eux), mais aussi de fromages. Du Montasio à l’asino en passant par le formadi frant et la ricotta fumée aux braises de hêtre, tous les palais devraient trouver leur bonheur. Parmi les plats cuisinés, on conseillera vivement de goûter le Boreto alla graisana, une spécialité à base de fruits de mers; le Muset e brovada, un saucisson de porc bouilli servi avec des navets ; le Klotznudl, des boulettes à la ricotta fumée et aux poires ; ou encore la Pitina, une spécialité à base de viande, assaisonnée de sel, poivre, fenouil sauve et passée dans la farine de polenta puis fumée… N’oubliez surtout pas de laisser une petite place pour le dessert, ce serait dommage de louper un authentique Tiramisu !

Découvrez tout ce que la région Frioul-Venetie Julienne vous réserve comme surprises gastronomiques.