Gastronomie : pourquoi le Bocuse d'Or est-il la plus grande compétition du monde ?

C'est un marronnier culinaire de début d'année, qui n'a lieu que tous les deux ans : le Bocuse d'Or. 24 chefs venus des quatre coins du monde s'affronteront les 29 et 30 janvier à Lyon dans une ambiance proche de celle d'un stade de football lors de cette compétition qui révèle de jeunes talents de la cuisine. Si vous aviez bien compris que Paul Bocuse en était l'instigateur, vous vous demandez sans doute pourquoi ce concours bénéficie autant d'écho. Eléments de réponse.

PAR AFP. Photos : D.R. / Reporters. |

Un concours international

Il n'existe aucun équivalent international au Bocuse d'Or. Qui plus est, si les chefs doivent sa création à un grand cuisinier français tel que Paul Bocuse (en 1987), la compétition fédère tous les talents de la planète, sur tous les continents. Le Bocuse d'Or prend la lumière une seule fois tous les deux ans, à l'occasion de sa finale. Pour autant, le concours n'est pas endormi entre deux finales, puisque des sélections ont lieu durant 18 mois sur chaque continent. Au total, 67 pays ont participé aux différentes phases de sélections. Pour l'Afrique, six pays étaient candidats, à savoir l'Algérie, le Burkina Faso, le Gabon, le Maroc, le Sénégal et la Tunisie. 

Révélateur de cuisine

Dans le prolongement de son aura internationale, le Bocuse d'or a révélé différentes cuisines en intégrant de nouvelles nationalités représentées par les candidats. Cette année par exemple, la Tunisie participera à la compétition. Le Bocuse d'Or se définit comme un "observatoire de la diversité des patrimoines culinaires". Des cuisines alors méconnues ont gagné en popularité grâce à la mise en lumière qu'offre le Bocuse d'Or. Les cuisines scandinaves en sont la meilleure illustration. Le Danemark par exemple a décroché le bronze en 2005, avant d'obtenir l'argent en 2007 pour devenir finalement champion en 2011.

Une épreuve titanesque

Dans une ambiance survoltée, et chauffée notamment par un public composé d'élèves en école hôtelière, les 24 candidats en lice doivent rester concentrés durant 5h35. Soutenus par un coach qui n'a pas le droit de saisir les poêles et s'astreint à garder son poulain fixé sur son objectif, les jeunes cuisiniers doivent réaliser une recette savamment dressée sur un plateau en argent. Prévue pour 14 personnes, l'épreuve est particulièrement technique. Elle comprend un plat chaud, mais aussi la préparation de quatre garnitures, dont trois obligatoires, et de sauces, dont une composée librement.

Pour cette édition 2019, les candidats rendront hommage à Paul Bocuse en travaillant un carré de veau sous la mère, cuit rôti. Comme cela ne suffisait pas, les cuisiniers doivent aussi répondre à un deuxième thème, celui dit "de l'assiette". Il s'agit d'un plat chaud pour seize personnes. En hommage à Joël Robuchon, qui fut le premier Président d'honneur du Bocuse d'Or, mais aussi celui de la dernière édition en 2017, l'épreuve imposera la réalisation d'une chartreuse de légumes aux coquillages. Une épreuve imposée durant laquelle le jury attend que les candidats manifestent leur créativité.

Les participants seront jugés par le Bocuse d'Or 2019, l'Américain Mathew Peters, ainsi que par le Président d'honneur Christophe Bacquié, chef triplement étoilé de l'hôtel du Castellet, en Provence. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :