Huit lieux hantés à visiter en Belgique pour Halloween

Avis aux chasseurs de fantômes, aux amateurs de grands frissons et aux adeptes de phénomènes paranormaux… Découvrez huit lieux hantés belges qui semblent tout droit venus des ténèbres. 

PAR HANNA SCHEVENELS. PHOTOS : Unsplash/Neonbrand. |

Si vous cherchez toujours l’activité parfaite pour Halloween, arrêtez tout ! On vous a concocté une liste de lieux tous plus terrifiants les uns que les autres, à aller visiter près de chez vous. Châteaux abandonnés, forts en ruine, galeries insolites, ils raviront tous les adeptes de sensations fortes. Âmes sensibles, abstenez-vous ! 

Le château de Beersel

Cet énorme château date du Moyen-âge, comme en témoigne son architecture militaire du 15e siècle. Son aspect terrifiant ? Le fait qu’il ait conservé tous ses cachots, son pont-levis, et même ses salles de torture... De quoi nous faire froid dans le dos. Si on en croit la légende, le lieu serait hanté par des fantômes qui feraient leur apparition durant les périodes de tensions politiques et sociales. Au vu du climat actuel, on n’aimerait pas aller s’y promener seul. 

 

Le sanatorium Joseph Lemaire

À Tombeek, ce sanatorium désaffecté donne la chair de poule. On y traitait auparavant des patients atteints de différentes formes de tuberculose. Aujourd’hui, le lieu est connu par les chasseurs de fantômes… Les anciens patients hanteraient effectivement toujours les couloirs et les chambres du sanatorium, tels des zombies en pyjama…

 

Le fort de la chartreuse à Liège

Abandonné depuis plus de 30 ans, le fort de la chartreuse trône sur les hauteurs de Liège, au sommet du mont Cornille. Il s’agit du parfait lieu d’Urbex en pleine nature. Sauvage à souhait. En franchissant les grilles du fort, vous entrerez dans un autre monde. Vous devrez vous faufiler entre les branches et les racines d’arbres pour espérer accéder aux mystères du lieu. À vous de laisser aller votre imagination… Qui a bien pu passer par là avant vous ? Entre les tags et les escaliers qui grincent, les frissons seront au rendez-vous. Le fort est totalement accessible au public. Vous n’aurez donc aucun mal à vous frayer un passage, même si la prudence reste de mise, il s’agit tout de même d’une ruine.  

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Dᴇɴɪs 🤪 (@denisetlaphoto) le

 

L’ancienne école vétérinaire d’Anderlecht

Ce bâtiment imposant accueillait autrefois les étudiants de l’ancienne École des Vétérinaires d’Anderlecht. Si certaines parties du lieu accueillent aujourd’hui des logements, de nombreuses pièces sont encore laissées à l’abandon. Et ça a de quoi faire peur ! Il y a quelques années, on pouvait d’ailleurs encore apercevoir des membres d’animaux flotter dans du formol…

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Hazem (@my_darkest_tragedies) le

 

Le cimetière de voitures de Chatillon

Si vous habitez dans la province du Luxembourg, les cimetières de voitures de Chatillon valent le détour. Vous y trouverez plus de 1000 véhicules qui datent des années 50, 60 et 70. Elles appartenaient à un ancien ferrailleur ayant décidé de les entreposer dans un champ. Depuis, la nature a repris ses droits et les voitures pleines de rouille se confondent avec la verdure. On raconte que la nuit, certains phares s’allumeraient encore… 

 

 

La piscine de Bolso

Dans le domaine de Hofstade, à 15 kilomètres de Bruxelles, vous tomberez nez à nez avec cette ancienne piscine désaffectée. À l’époque, il s’agissait d’une des plus grande piscine à ciel ouvert. Aujourd’hui, l’eau verte, la rouille et les murs noirs ne présagent rien de bon... On s’imagine bien des créatures marines sortir de l’eau, ramper vers nous et nous attaquer avec leurs mains gluantes.  

 

Le château Miranda

Dans la province de Namur, le château Miranda accueillait autrefois de petits orphelins. Depuis les années 90, le lieu a été laissé à l’abandon. La légende raconte que la nuit, une femme portant une longue robe blanche ferait toujours le tour des lieux pour surveiller les anciens hôtes. Aujourd’hui, seule la tour du château résiste encore, mais le lieu abrite toujours de nombreux démons.

 

La mine de Waterschei

À Genk, la mine de Watershei a de quoi nous faire frissonner. Elle reste connue pour son terrible accident de 1929, qui a fait 851 blessés et 24 morts. Fermée en 1987, elle est aujourd’hui devenu un lieu de deuil et de mystère. Qui sait de quoi elle est encore capable ? 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Toerist in eigen land #thorpark #waterschei #hoofdgebouw

Une publication partagée par Ilse Liebens (@ilse_liebens) le

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.