La pandémie pousserait les Belges à changer de look

Selon une étude récente, les Belges figurent parmi ceux qui, dans le monde, ont le plus modifié leur comportement d’achat durant la crise. Ils voudraient notamment une mode plus durable, plus consciente… et plus colorée. 

Par Sigrid Descamps. Photos Unsplash. |

Quelles répercussions la pandémie a-t-elle eu sur les comportements des consommateurs en matière de mode ? Une récente étude menée par Klarna, une société mondiale experte des services bancaires, achats et paiements de détail, démontrerait une certaine prise de conscience internationale.

Selon cette étude, 64 % des consommateurs auraient acquis des habitudes de consommation plus durables. Et parmi eux, les Belges occupent une place de choix : 70% d’entre nous se déclareraient en effet plus conscients de l’impact de leurs habitudes d’achat sur l’environnement qu’auparavant.

Dans les faits, on constate que 23% des Belges achèteraient moins de vêtements qu’avant la pandémie et que 22% portent leur choix sur des marques plus durables. Et la majorité d’entre eux promettent de poursuivre sur leur lancée après la pandémie. Des attitudes que l’on retrouve également chez les consommateurs espagnols et italiens.

 

La pandémie a changé le rapport à la mode

Pour Dawnn Karen, psychologue de la mode, ce changement de comportement n’a rien d’étonnant : « La pandémie a changé notre rapport à la mode et à la durabilité car notre société est devenue plus éco-consciente.  Comme le virus s’est propagé dans le monde entier, nous sommes hyper vigilants quant à la provenance des produits, y compris celle des vêtements). La modification des comportements liés à la mode et à la durabilité ne s’estompera pas, tout simplement parce que cette pandémie a été extrêmement traumatisante et que ce type d’événements de longue durée tend à produire des effets psychologiques plus persistants. »

 

Plus de couleurs et de motifs

Autre changement relevé par cette étude : 70 % des Belges affirment qu’ils changeront de style après la pandémie. Nous serions en effet nombreux à vouloir essayer des styles différents et deviendrions plus créatifs. 39% des sondés affirment ainsi vouloir porter plus de vêtements colorés ! Les motifs seront également très prisés, en particulier, les fleuris.

À l’heure où les soldes débutent, on verra rapidement si elles donneront raison (ou pas) à ces belles constatations.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.