Le "blande", la tendance capillaire qui célèbre les cheveux blancs

Après le grombre, la tendance aux cheveux gris, ou encore le bronde, la coloration à mi-chemin entre le blond et le brun, voici venu le règne du "blande", contraction de blanche et blonde. Zoom sur une tendance qui décoiffe.

Par Anissa Hezzaz. Photos : Photo by Mariya Razina on Unsplash. |

Pour être à la pointe de la mode, il faudrait faire la part belle aux cheveux blancs. Si l'âge moyen des premiers cheveux blancs est de 30 ans, nous sommes inégaux face à ce phénomène qui porte le nom de canitie. Pendant longtemps, on a tout fait pour dissimuler ses cheveux blancs, en enchaînant les colorations à tout va. Mais aujourd’hui, arrêter de se colorer les cheveux sonnerait comme un renouveau chez ces femmes qui ont vu leur tignasse perdre de leurs couleurs au fil du temps.

Assumer de voir sa chevelure blanchir et les accepter telles qu’ils sont serait un moyen de se libérer de la pression sociale et du dogme de la beauté. Sur internet, les hastags #greydontcare, #goinggray, #grannyhair ou encore #blande cumulent des milliers de publications qui prônent un retour au naturel.

La beauté au naturel 

Une tendance qui séduit évidemment les plus de 50 ans, mais elles ne sont pas les seules à êtres conquises par le blande. De plus en plus de femmes arborent fièrement leurs cheveux blancs, quel que soit leur âge. Et si dans le monde de la mode, on ne voit encore que trop rarement des modèles aux cheveux blancs, certaines grandes marques commencent tout doucement à s’y mettre. On ne parle évidemment pas seulement du Kaiser de la haute couture, Karl Lagerfeld, à la chevelure blanche immaculée, mais aussi d’autres célébrités qui depuis longtemps avaient ouvert la voie. Notamment, l'Américaine Kristen McMenamy, mannequin des années 1990 connue pour son style androgyne, qui avait arrêté les colorations à l'approche de la quarantaine, ou encore Sarah Harris, la journaliste britannique du Vogue qui arborait déjà une longe chevelure argentée à 35 ans à peine.

Un atout séduction

Mais en disant adieu à aux cheveux colorés, est-ce pour autant renoncer à sa féminité et à la séduction ? La réponse est non évidemment. En témoigne l’expérience de la journaliste française Sophie Fontanel, qui en 2015, a décidé d’assumer pleinement ses cheveux blancs. Elle en a d’ailleurs fait un livre intitulé " Une apparition ",  dans lequel elle raconte sa longue transition avant de devenir totalement blande. Aujourd’hui, elle est devenue un symbole de cette nouvelle tendance et nous prouve que les cheveux blancs peuvent être un atout pour être belle et séduisante.

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :