PARTENAIRE |

Le « classique revisité » haut de gamme

La Maison Roussel n’est pas une boutique comme les autres. Ancrée dans le cœur de Waterloo, au sein du célèbre Passage Wellington, elle habille les dames depuis plus de trente-cinq ans. Sous l’impulsion de Catherine Detry, dont les parents avaient créé l’enseigne, la boutique a été modernisée et depuis quelques années désormais, un magasin a également été ouvert pour les messieurs en s’appuyant sur des marques de qualité et sur un service tailleur. Découverte d’une marque incontournable et d’un service hors du commun.

Dans la cité du Lion, le Passage Wellington est véritablement un lieu-dit. Cinéma, boutiques en tous genres, petite restauration,… on y trouve de tout et en semaine comme le week-end, énormément de Brabançons s’y promènent en famille. C’est là qu’est installée la Maison Roussel depuis qu’elle a vu le jour en 1985. Orientée vers des tenues très classiques chic pendant plus de vingt ans, la boutique a profité d’un vent de fraîcheur quand Catherine Detry a succédé à ses parents il y a une douzaine d’années et aujourd’hui, on y fait davantage du « classique revisité », selon l’expression bien connue de Philippe Etchebest dans l’émission « Top Chef ».

« Je vise le rapport qualité/prix »

« Nous travaillons beaucoup avec des marques italiennes, connues pour leur qualité et leur élégance », raconte Catherine Detry, par ailleurs bien connue dans la vie politique et économique puisqu’elle est conseillère communale à Waterloo et Présidente de la Commission de commerce et du Syndicat d’initiatives. « Auparavant, c’étaient surtout des marques anglaises et allemandes que nous proposions. Mon désir est toujours de proposer ce qui se fait de mieux en termes de rapport qualité/prix et je ne déroge jamais à cette règle quand je choisis les produits. »

Autre leitmotiv que s’impose la patronne de la Maison Roussel : ne travailler qu’avec des produits fabriqués en Europe. « C’est quelque chose qui me tient à cœur dans la mesure où dans le Brabant wallon, nous avons la chance de pouvoir jouir d’une certaine qualité de vie et que je concevrais assez mal de proposer des vêtements qui ont été fabriqués en Asie dans des conditions peu respectables du droit de la femme ou du droit de l’enfant par exemple. »

Des marques-phare et des uniformes scolaires

Certaines marques-phare, telles que Barbour, Brax, Van Laack ou encore Schneider’s, sont présentes dans les deux boutiques mais il y a tout de même quelques exceptions. Ainsi, du côté masculin, dont la toute nouvelle boutique a ouvert à l’occasion du premier jour du printemps, le 21 mars, on retrouve aussi les enseignes Dressler et Zilton par exemple, dont la réputation n’est plus à faire. Chez les dames, les nouveautés sont Peserico et Gran Sasso entre autres. Par ailleurs, la Maison Roussel, en plus de présenter aussi de nombreux accessoires, chapeaux, parapluies ou autres caleçons, a le grand avantage de pouvoir s’appuyer sur son propre atelier de retouches, sis dans la nouvelle boutique hommes. Cet atout majeur lui permet de faire du sur-mesure, essentiel notamment dans la confection des chemises et des costumes des gentlemen qui y défilent.

Enfin, si les tendances de l’été vont vers les couleurs chaudes et chatoyantes, comme l’orange, le jaune ou le rouge, sachez aussi que l’une des autres « spécialités » de la boutique est de fournir les uniformes scolaires de plusieurs écoles, notamment le Berlaymont à Waterloo, le Collège Saint-Benoît de Maredsous ou encore les Servites de Marie. In fine, peu importe la raison qui vous poussera à pénétrer dans l’un des deux magasins, vous en ressortirez enchantés.

 

MAISON ROUSSEL

Passage Wellington
Chaussée de Bruxelles, n° 165
1410 WATERLOO
Tél : 02/354.65.47
Mail : maisonroussel@outlook.be
www.maison-roussel.be

Ouvert tous les jours de 10h00 à 18h30 sauf le dimanche.