Le doomscrolling ou l’obsession pour les mauvaises nouvelles

Vous passez vos soirées à faire défiler les fils d’actualité de vos réseaux sociaux sans pouvoir vous en détacher ? Vous souffrez probablement de doomscrolling. Explications sur cette habitude qui met à mal votre santé mentale.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : PEXELS/SAM LION |

Tous les soirs, c’est la même rengaine. Vous vous mettez au lit en vous promettant que cette fois, vous n’allez pas traîner des heures sur votre téléphone. Dix minutes plus tard, vous voilà pourtant pendu à votre écran. Impossible de vous arrêter. Sous vos yeux défilent les dernières nouvelles liées à la pandémie, les différents mouvements sociaux ou tous types de catastrophes naturelles. Vous êtes pris au piège par le doomscrolling.

Une pratique obsessionnelle 

Le doomscrolling résulte de la fusion de deux mots. "Doom", destin tragique et "scrolling", faire défiler le contenu sur l’écran. Il désigne l’habitude de scroller à l’infini les fils d’actualité des réseaux sociaux lors d’événements tragiques. Cette pratique est apparue pour la première fois sur Twitter en 2018 et est plus que jamais d’actualité avec la situation sanitaire. Les mots apparaissant devant nos yeux nous captivent. Alors on scrolle en cherchant de plus en plus d’informations à ce sujet puis on tombe sur un autre fait d’actualité… Cette obsession entraîne un sentiment d’impuissance, de terreur. Le doomscrolling peut de cette façon se révéler dangereux pour notre santé.

Une étude de l'Université de Copenhague publiée en 2016, a montré que les utilisateurs consommant des contenus de manière passive, sont plus susceptibles de développer un stress important que les personnes actives dans leur recherche d’information. Surviennent alors le stress, l’anxiété, les insomnies. Avant d’en arriver là, il faut savoir déconnecter.

 

Comment s'en détacher ?

Sans tomber dans la digital detox, il est possible de consommer l’information de façon intelligente. D’abord, si vous ne pouvez pas passer une journée sans vous informer, commencez par changer la manière dont vous le faites. Ne vous contentez pas de lire le titre d’un article. Allez plus loin. Recoupez l’information sur des sites différents, parlez-en autour de vous. Soyez actif. Ensuite, vous pouvez activer une limite de temps sur une application en particulier. Sinon, accordez-vous un, voire deux moments où vous pouvez vous informer dans la journée. Désactiver les notifications peut également être une bonne solution. Gardez seulement celles de votre messagerie. Et surtout, n’oubliez pas que le téléphone n’est pas le seul moyen pour s’informer.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.