Le fonio, la céréale qui cartonne

Un vent de nouveauté souffle sur le marché des céréales. Si le quinoa avait déjà conquis les rayons des supermarchés il y a quelques années, d’autres graminées fleurissent ici et là tels que le teff et l’amarante. Le fonio, cette céréale africaine, quant à lui, se révèle être une alternative prometteuse pour ses qualités nutritionnelles mais pas seulement…

Par Perrine Dor - Photo by Cleanplates on Pinterest |

Une graine sans gluten

Emblématique de l’Afrique de l’Ouest, plus spécifiquement du Sénégal, le fonio ressemble à s’y méprendre à de la semoule. Considéré comme la céréale la plus ancienne d’Afrique, il a été cultivé depuis l’Egypte Ancienne où il servait pour les rituels divinatoires. Cette espèce de blé se conserve très bien, est très nutritif et facile à cuisiner, un peu comme le couscous. Il a su donc séduire les amateurs de découvertes et de nourriture « healthy », surtout, dit-on car il a la particularité d’avoir un petit goût de noisettes. 
Riche au point de vue des qualités nutritionnelles avec un forte teneur en glucides, c'est une céréale sans gluten, qui renferme énormément de micronutriments tels que du magnésium, du zinc, du calcium, des acides aminés non soufrés et du manganèse. Toutefois, il contient moins de protéines et lipides que les autres céréales comme le blé. Il est aussi moins riche en fibres, à la différence du quinoa. En outre, on le compare souvent au riz dont il se rapproche dans les usages, mais il est léger à consommer et facile à digérer. Le fonio est recommandé aux femmes enceintes, aux jeunes enfants et personnes âgées ou souffrant de surpoids. 
Plusieurs variétés de fonio existent : le fonio blanc, le fonio noir et le fonio à grosses graines. Outre ces sortes-là, il existe plusieurs autres espèces mineures dans les régions sub-sahariennes du Mali à la Guinée. 

Une production écologique

Cette céréale ne présente pas que des bienfaits dans l’assiette. Elle en a également en termes de production. En effet, la culture du fonio est réputée écoresponsable car, très tolérante à la sécheresse: elle requiert peu d’eau et se pratique aussi bien sur des sols pauvres (à l’exception des terrains argileux). Selon le chef  sénégalais, Pierre Thiam, cette céréale serait même la céréale du futur face à la crise du réchauffement climatique que nous traversons. Un superingrédient à surveiller, donc.
 

L’élément à la base de la cuisine sénégalaise

Dans le commerce, on peut l’acheter sous différentes formes : Fonio complet (aux grains fermes), Fonio demi-complet (pour les galettes entre autre) ou en farine. Véritable institution de la cuisine africaine, il se prépare aussi bien à la vapeur qu’à la casserole. Pour la dégustation, il est utilisé comme accompagnement avec des légumes pour vos viandes, comme le poulet, et vos poissons. Il peut aussi se préparer en couscous, en taboulé, en porridge ou, plus traditionnellement, il s'utilise en farine pour réaliser des beignets par exemple. En cette période estivale, on prend plaisir à le préparer froid, en salade, également. 
Pour agrémenter votre été, voici quelques recettes sénégalaises à base de fonio réalisées par le chef Pierre Thiam, ambassadeur de la cuisine ouest-africaine et chef signature du Pullman Dakar Teranga, ici

 

 

Surnommé la "graine du paresseux" en raison de sa facilité à pousser n'importe où, il sublime d'une touche d'exotisme chacun de nos plats. Avis aux gourmands et friands de découvertes culinaires. Ici, on se fait plaisir sainement en changeant des alternatives traditionnelles comme le quinoa ou le boulgour. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :