Le sac le plus mode du moment : une boîte de pâtes Barilla

La mode ne s’explique pas toujours et il arrive que parfois elle prenne un tournant auquel on ne s’attendait pas. Le dernier accessoire le plus en vogue du moment nous le prouve encore une fois : il s’agit d’un paquet de pâtes Barilla transformé en sac à main. Alors, prêt à afficher fièrement votre amour pour les pâtes ?

Par Anissa Hezzaz. Photos : Nikolas Bentel |

La marque Barilla est indissociable de la culture italienne : elle représente dans le monde entier une passion commune pour les pâtes. Mais aujourd’hui, elle devient mode et se fait rhabiller par un designer américain nommé Nikolas Bentel. Celui-ci vient de détourner la célèbre boîte de pâtes Barilla en un sac à main ultra mode. Mais attention, pas n’importe quelle boîte. L’artiste américain a jeté son dévolu sur le paquet de pennes. La raison ? Durant les longs mois de confinement, Nikolas Bentel raconte en avoir mangé des kilos. « La plupart des gens ont vécu une expérience identique en fixant cette boîte de pâtes. Pourquoi ne pas essayer de réinventer le rôle de cet aliment en quelque chose d’un peu plus excitant ? ». 

 

 

De là est donc né un sac à main en cuir à mi-chemin entre une œuvre d’art et un accessoire de mode. Tout ressemble à s’y méprendre à la boîte de pâtes : la forme du paquet, les couleurs, et même l’étiquette. À l’arrière, on peut même y retrouver les conseils de préparation des pâtes. La seule différence ? Le paquet est surmonté d’une anse rigide et d’une bandoulière dorée. 

Depuis que le sac a été révélé, il ne passe pas inaperçu. Les images de ce sac à l’allure décalé font le tour des réseaux sociaux et tout le monde semble prêt à débourser la coquette somme de 199 dollars, soit environ 169 euros pour se le procurer.  Le succès de ce « Pasta bag » peut étonner pourtant, ce n’est pas la première fois qu’un objet trivial du quotidien devient une pièce de luxe à part entière. C’est d’ailleurs presque devenu une tradition mode.  On se souvient tous de Balenciaga et de son sac Ikea vendu à 1695 euros, ou encore de Chanel et de son sac en forme de briques de Lait de Coco vendu à 7500 euros. Des exemples surprenants et pourtant aujourd’hui, il est courant de voir le moche devenir beau une fois qu’il est transposé sur un podium ou dans la rue.

Les enseignes de hard-discounters aussi s’approprient les codes du luxe et lancent des lignes de vêtements et d’accessoires. C’est notamment le cas de Lidl et de ses célèbres claquettes aux couleurs criardes initialement vendues à 3,99 euros et qui se revendaient à prix d’or sur les réseaux sociaux. Coco Chanel avait décidément tout compris quand elle déclarait « la mode se démode, le style jamais ». 

La vidéo du jour :

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.