Le selfie, l’autoportrait qu’on décline à l’infini

Après des années d’entraînements, vous êtes enfin fiers de dire que vous maîtrisez l’art du selfie ? Il va falloir mettre les bouchées doubles si vous voulez suivre votre temps : en effet, le selfie est devenu has-been, désormais d’autres autoportraits bien plus tendance font leur apparition sur le web. Petit tour d’horizon.

Par Anissa Hezzaz. Photos : Pexels. |

Après avoir investi dans une perche à selfie, trouvé enfin votre plus beau regard et fait votre meilleure bouche en cul-de-poule, vous savez désormais précisément quel angle vous mettra le plus en valeur lorsqu’il s’agit de prendre un selfie. Mais c’est peut-être déjà trop tard, désormais, les selfies sont devenus trop mainstream, alors on s’essaye à d’autres pratiques comme le belfie, le celfie, le drelfie ou encore le bookshelfie. Vous n’en avez jamais entendu parler ? On vous dit tout sur ces déclinaisons du selfie qui font le buzz sur Instagram. 

1. Le celfie



Voir cette publication sur Instagram


Yesterday we all chatted about fears and I wanted to open up the one I saw the most: ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Fear of failure. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ You’re not alone in being petrified of failure. We live in a culture that rewards success more than we reward the effort of trying. Only when we fail do we acknowledge the effort of trying. But at that point it’s tainted by us not achieving our goals that we don’t realize how magnificent we were while we were trying. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ We never get to see ourselves in the moment grinding, working, full of discipline and force, in a thousand different ways being motivated to a single object or event in time and space. We are creative and innovative, even when we don’t realize we are. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ We never see the journey until we look back on it, we’re so destination focused that the journey is almost in the way of the destination rather than being apart of it. You can’t have one without the other. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Success then is not determined by us reaching our goals but by us trying to reach anything at all. That is it. You have done it. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ The odds of you being born in the ancestral lineage that you have, with your grand grand grand parents meeting and conceiving, to your parents randomly meeting and conceiving, beating ALL the odds of not being here, are 1 in 400 trillion. What would have happened if one of those people didn’t meet along the way? We would have missed out on you. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ You are the success. And you’re attempts at anything else is apart of it. [image description: Kenzie sitting on her bed taking a photo in the mirror] #failure #success #lifelessons ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Une publication partagée par K E N Z I E B R E N N A (@kenziebrenna) le

Ne vous y méprenez pas, le mot est correctement orthographié, mais contrairement au selfie, qui nous met souvent en valeur, le celfie a pour vocation de montrer ses défauts. Et pas n’importe lesquels : prendre en photo sa cellulite et la poster sur les réseaux sociaux sous ce hashtag. C'est la blogueuse Kenzie Brenna qui est à l'origine de ce mouvement. Depuis, nombreuses sont celles qui se sont lancé ce défi. Dans un monde où règne encore le diktat de la minceur et de la perfection, il est bon de voir que les vergetures, les varices, ou encore la peau d’orange touchent n’importe quelle femme. Une manière de montrer que derrière les clichés léchés à la perfection, à chacun ses petits défauts. À nous de nous assumer et de les accepter ! 

2. Le bookshelfie 

Vous aimez lire, ou tout du moins vous prétendez aimer lire ? À vous le bookshelfie : le selfie qui consiste à vous prendre en photo devant une bibliothèque (qui dans l’idéal doit vendre du rêve). De quoi avoir l’air cultivé grâce à une simple photo. Il existe déjà plus de 100.000 publications sous ce hastag. C’est le moment de rouvrir un bouquin ! 

3. Le churchie

Dans le même ordre d’idée, le churchie consiste à se prendre en photo dans une église. Une idée créée par un professeur de religion pour tenter de ramener les jeunes à l’Église. Ont-ils pour autant retrouvé la foi? Reste à voir, en tout les cas, en 2018, il semble plus cool de faire un churchie qu’un selfie tout court puisqu’il y a déjà 4.000 publications sous ce hastag. 

3. Le belfie



Voir cette publication sur Instagram


My happyplaceAlle burde ha et sted hvor man kan romme fra alle tanker, forventninger om seg selv og fra andre, et sted hvor man kan vaere seg selv og ikke bry seg om noen andre. Vi har sa mye vi skal gjore og sa mange forventninger at man kan bli gal.. Derfor synes jeg det er sa viktig a finne et sted hvor man kun er seg selv og ikke far darlig samvittighet for det. Dette stedet kan vare sa forskjellig fra person til person. Noen finner sin ro i skogen, mens andre finner dette fristedet andre steder. Heldige meg har funnet mitt sted pa trening Tightsen er fra @fitnessfactory.no #happyplace #findyourplace #beyou #behappy #positivemindset #positivevibes #workout #tights #onestripedlegging #nebbiafitness #nebbia #legday #booty #belfiebutt #strong #fit #fitness #bb #bootybuilding #thebigerthebetter #freedom #sterkejenter #treningsglede #escape #life #lillestrømtrening #longtext #importantwords #todayslession

Une publication partagée par Thea Susanne Isaksen (@theasusi) le

Des personnalités telles que Kim Kardashian ont abandonné le selfie depuis longtemps pour performer dans ce que l’on appelle le « belfie », qui vient des mots « butt » et « selfie ». L’image parle ici d’elle-même : mettre ses fesses en valeur grâce à une photo et à la magie de la retouche. Les plus narcissiques ont très vite succombé à cette tendance. C’est sans doute grâce à son pouvoir de ramener du like en un suel post…en tout les cas, désormais, on ne compte plus le nombre de photos reprenant ce célèbre hastag. 

4. Le drelfie



Voir cette publication sur Instagram


#Drelfie en Lobitos

Une publication partagée par Giovanni Ciccia (@giovanniciccia) le

Plus populaire auprès des plus jeunes le drelfie consiste à se prendre en photo lorsqu’on a bu un verre (ou plus) de trop. Contraction des mots « drunk » et « selfie », le drelfie n’est pas encore aussi populaire que les autres dérivés du selfie, néanmoins, il est bon de savoir ce qu’il signifie avant de vous faire avoir la prochaine fois qu’on vous demandera de faire un « drelfie (entendez par là que vous êtes sans doute déjà bien saoule. 

5. Le welfie

Le welfie est un peu devenu un indispensable qui permet de prouver au monde que derrière nos photos de nourritures, nos voyages et nos soirées arrosées, on arrive encore à prendre du temps pour faire du sport. Alors, la prochaine fois que vous enfilerez votre jogging pour aller faire votre séance de working out, pensez d’abord à vous prendre en photo. Un moyen de vous donner bonne conscience et de prouver au monde que vous avez une hygiène de vie au top. À noter que le welfie ne se prend pas après la séance dite de sport au risque de vous retrouver à faire un #uglie ( le teint rouge tomate et les cheveux qui collent n’ont jamais permis de nous mettre en valeur). 

6. Le felfie

Il ne faut pas être à tout prix un citadin pour être tendance. En effet, le felfie, contraction des mots « selfie » et « farmer », consiste à se prendre en photo à la ferme. D’ailleurs, il existe même un site web reprenant tous les « felfies  » pris dans le monde. Une pratique initiée par des agriculteurs irlandais qui leur permettait à l’origine de se sentir moins seul dans leur métier. 

7. Le delfie

Faire un selfie avec un chien ne vous a jamais traversé l’esprit ? Pourtant, il existe déjà 23.000 publications sous ce hashtag sur Instagram. Une tendance qui surpasse même le hashtag #celebrityselfie. Comme quoi, avoir un chien peut parfois sauver son compter Instagram !

Lire aussi :