"Le Slibard", la marque de sous-vêtements 100 % bruxelloise et éthique

S’habiller éthique de la tête aux pieds, c’est tout à fait possible. Désormais, même les sous-vêtements deviennent respectueux de l’environnement et allient à merveille environnement et confort ! Zoom sur une marque bruxelloise aussi stylée qu’upcyclée.  

Par Anissa Hezzaz. Photos : D.R. |

La mode éthique a le vent en poupe. Et pour cause : l’industrie du textile est l’une des plus polluantes de la planète  C’est pourquoi la seconde-main ne cesse de faire des adeptes.  Mais quand il s’agit de sous-vêtements, difficile de se mettre au recyclé…pour remédier à ça, deux jeunes Bruxellois ont eu la fabuleuse idée de créer une marque de sous-vêtements écoresponsables. 

Son nom ? Le Slibard,  un nom qui colle parfaitement à l’univers de la marque, qui vient de l’expression « remonte ton pantalon, on voit ton slibard », raconte Gauthier. Une marque qui invite à protéger les espèces menacées en portant tout simplement…un « slibard » !  

 

 

Fabriquées à partir de MicroModal, de la pulpe de bois de hêtre, transformé en tissu en boucle fermée et de coton biologique qui évite les pesticides, c'est au Portugal que sont cousus ces sous-vêtements. Derrière ce concept novateur, on retrouve Gauthier, et Ségolène, qui, après un parcours au sein d'entreprises classiques, se sont décidés de lancer un projet qui a plus de sens à leurs yeux et qui a un impact positif sur la planète. 

En slip pour sauver la planète !

Concrètement on retrouve trois modèles de slip différent : un boxer, un caleçon et une culotte, qui a déjà été repensée en une version plus « sexy » pour mieux correspondre aux attentes des consommateurs..

 

 

Au-delà d’un nom qui marche, de sous-vêtements confortables et de motifs qui claquent, ce qui fait surtout la force de cette jeune start-up, c’est surtout sa communication parfaitement léchée et son véritable engagement. Car en plus de son ancrage belge, Slibard réussit aussi à se démarquer depuis son lancement grâce à des capsules vidéos culottées et des photos hilarantes. 

Et si le slibard est donc bel et bien écologique du point de vue de sa fabrication, Gauthier et Ségolène ne comptent pas s’arrêter à cela : ils souhaitent également apporter leur soutien à la protection des animaux en voie de disparition. 

 

 

Pour cela, ils s’associent à deux associations, à qui ils reversent 15 % de leurs profits : « Un toit pour les abeilles » qui permet la reconstruction de nouvelles ruches, et la deuxième, « Ecosystem restoration camp », qui aide à la réhabilitation des écosystèmes dégradés et pour la lutte contre le changement climatique. Ils ont d’ailleurs déjà pu financer le parrainage d’une première ruche en Belgique grâce à 600 précommandes de leur collection capsule intitulée « Capsule Bees » via leur projet de crowfunding. Pour atteindre leur second objectif, et lancer la capsule « Polar », il leur faut 1200 précommandes. Il ne leur manque qu’une cinquantaine de précommandes pour pouvoir lancer cette collection qui s’annonce aussi pep’s que la première. 

Alors, si vous rêvez d’enfiler un caleçon qui soit à la fois beau, confortable et écoresponsable, et que vous êtes lassés de la fast-fashion, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Pour soutenir ce projet, vous avez plusieurs possibilités de participer à cette campagne. Découvrez tous les détails ici.

En vidéo, découvrez un aperçu de la collection : 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :