Le "tourisme de survie", la nouvelle manière de voyager

Vous avez peut-être entendu parler d’un nouveau type de vacances ? Le tourisme de survie, autrement dit, des vacances où l’on veut repousser ses limites. Zoom sur une tendance qui ne fait que commencer.

Par Anissa Hezzaz. Photos : |

Les vacances au Club Med ou en All-inclusive ne font plus rêver ceux qui ont soif de voyage: désormais, ils recherchent surtout l’aventure et l’occasion de vivre des expériences inédites, ainsqi qu'une reconnexion avec la nature et avec eux-mêmes. Pour cela, ils s’adonnent à ce que l’on appelle « le tourisme de survie ».

Pour répondre à ces envies grandissantes, nombreux sont les tours opérateurs qui proposent des « expéditions de survie » partout dans le monde.  Les voyageurs profitent alors de cette expérience en milieu hostile, le temps d’un week-end ou de plusieurs semaines, pour se dépasser. Au travers de jungles au fin fond de la Birmanie, dans le désert marocain ou encore au coeur des Alpes en forêt, ou sur les glaciers au Groenland, chaque expédition est unique, mais toutes ont le même but : faire vivre des expériences à part entière aux voyageurs qui leur permettent de se reconnecter avec la nature. 

Explorer par la survie

Le succès des émissions de survie comme Koh-Lanta ou encore Wild ont contribué à pousser les gens vers ce nouveau type de voyage.

Plusieurs agences, notamment l’agence Terres Infinies ou encore www.stage-de-survie-nature.com, proposent différentes expéditions à des prix allant de 600 € à plus de 6000 €. Une somme qui comprend généralement le vol aller-retour et la découverte des lieux qui vous emmènent au bout du monde ainsi que l’accompagnement d’une équipe de professionnels. Alors si vous aussi dormir à la belle étoile, construire un abri, faire du feu, vous nourrir avec ce que vous pouvez trouver, ou plus largement; si la survie vous tente, vous savez désormais quel type de voyage est fait pour vous. 

Lire aussi :