Le week-end de la créatrice de bijoux Pili Collado

Dans sa boutique de la place Brugmann, la créatrice de bijoux prépare tant bien que mal la plus grosse période de l’année pour gâter ses clientes. Compagne de Pascal Devalkeneer, elle est confinée avec… un chef !  

Par Ingrid Van Langhendonck Photo: D.R. |

L’apéro du vendredi soir
La boutique (Les Précieuses, NDLR) est fermée au public, mais c’est aussi mon bureau et mon atelier, donc j’y suis tous les jours vers 11h et j’y travaille jusqu’à la fin de la journée. C’est important pour moi de rester active sur tout ce qui concerne la création. Je prépare les commandes pour Noël et j’organise la vente en ligne. Même si je ne suis pas active en boutique avec la vente, je reste donc fort occupée. Nous arrivons dans une période chargée, une des plus importantes de l’année pour de nombreuses petites boutiques comme la mienne… On s’adapte : on va publier et proposer les pièces sur nos réseaux sociaux, tenter de stimuler le click and collect. C’est nouveau pour beaucoup d’entre nous d’utiliser Instagram comme outil de vente ; je l’utilisais plus comme outil d’échange et d’image. Tout est bouleversé ces derniers mois, nos habitudes aussi. C’est le cas de mon apéro du vendredi ! C’était une tradition : vers 17h, on se réunissait entre copines avec une petite coupe de champagne. On traînait parfois en terrasse, quand le Winery était ouvert, c’était un bon moment. Aujourd’hui, c’est impossible, mais j’ai la chance d’avoir un chef à la maison, donc on s’offre un petit apéro et un bon dîner à deux, mais sans exagérer, on ne fait déjà plus de sport, donc on ne voudrait pas faire craquer nos vêtements.

 

 

Gastronomie et cinéma d’auteur
Si je tente de rester active au boulot et de garder un rythme, c’est un peu pareil à la maison : on en profite pour se balader davantage. Quand il fait gris, on regarde beaucoup de films ensemble. Sur Netflix, j’ai dévoré en quelques jours la série « Le Jeu de la Dame ». On a aussi suivi toute la première saison de « Over Water », une série en néerlandais qui se passe sur le port d’Anvers. Avec le confinement, on plonge dans notre collection de DVD : on écume les classiques, le cinéma d’auteur… On organise des soirées en famille « apéro/dîner/ciné » avec les enfants et on leur montre des films qu’ils n’auraient pas eu l’idée de regarder spontanément, des grands classiques ou des films qui suscitent de belles discussions. Ce sont des moments qu’on ne s’offre pas en temps normal. S’il faut bien avouer qu’on est moins dans une ambiance « vacances » que lors du premier confinement, qu’il y a davantage de lassitude, on essaye de faire de cette période un moment dont on aura tout de même plaisir à se souvenir. 

Commerce local, Instagram et yoga
Dès que j’ai le temps, je suis sur Instagram (lesprecieuses), qui est mon interface de communication avec mes clientes, mais aussi de prospection : j’y vais pour humer les tendances, découvrir ce que font les autres créateurs. La déco et l’architecture m’inspirent et je suis impressionnée par tous les univers que l’on peut découvrir sur Instagram : l’art, la céramique, l’architecture, les bijoux… C’est une incroyable vitrine pour faire le tour du monde de la créativité. C’est un magazine vivant en quelque sorte ! Il y a plein de produits, de petites marques inconnues que j’ai introduits dans ma boutique après les avoir découverts par ce biais ; je ne fais même plus les salons : cela a modifié ma façon de travailler, d’acheter et de communiquer. Le dimanche est le seul jour où l’on ne travaille pas. On profite de nos enfants, on brunche ensemble, et c’est Pascal qui cuisine : nos repas sont nos points de repère. Nous avons aussi pris de nouvelles habitudes : on fait presque toutes nos courses à pied, pas loin de la maison, on a pris nos marques dans les petits commerces locaux. En fait, je boycotte un peu les grandes surfaces depuis quelques mois, c’est bien mieux comme cela. Autre rituel du confinement : les séances de yoga de Lili Barberi ! Elle est fraîche et elle vous emmène dans un autre monde. Avec une amie, nous avons pris l’habitude de nous connecter à son cours de yoga de 18h à 19h, une belle parenthèse pour terminer la semaine ! 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :