Le week-end de Sharko

Un nouvel album sous le bras, une tournée qui démarre fin du mois, David Bartholomé, leader de Sharko profite de ses dernières vraies fins de semaine pour faire le plein d’énergie.

PAR SIGRID DESCAMPS. PHOTO : PHOTONEWS. |

Vendredi, la semaine est finie

Le vendredi, il ne faut rien me demander. C’est le moment de décompresser ! On sort d’une semaine de répétition intense (la tournée démarre ce 24 octobre au Botanique, NDLR). Et la seule chose dont j’ai envie le vendredi soir, c’est de ne rien faire, mais alors, vraiment rien. Je retourne chez moi, à Tournai, et je “chille”. Je ne suis pas assez en état que pour rester concentré sur un livre, un film ou une série ou même pour écouter de la musique. Du coup, je fais un peu de tout, mais rien à fond ni très longtemps et j’essaie d’aller me coucher tôt (rires).

Les viennoisseries du samedi

J’ai presque honte de l’avouer, mais chaque samedi, je m’adonne à mon petit plaisir coupable : les viennoiseries. Durant le reste de la semaine, j’essaie de faire attention à ce que je mange, mais le samedi, je craque ! Quand j’ai l’occasion de rester sur Bruxelles – ce qui m’arrive encore régulièrement – je vais m’approvisionner chez le pâtissier De Weerdt, à Saint-Gilles. Le meilleur boulanger-pâtissier que je connaisse. Je vous conseille son tortillon, qui est exceptionnel. Et il propose un craquelin, tout simplement mortel, surtout si vous passez assez tôt et que vous pouvez en avoir un qui sort du four et se savoure encore chaud.

Le bol d'air au vert

Après m’être empiffré, j’ai besoin de bouger (rires). J’ai besoin de marcher, de faire circuler le sang, l’énergie, de me dérouiller... Si je suis à Bruxelles, je vais en forêt de Soignes. Quand je suis à Tournai, j’aime pousser une pointe jusqu’à Villeneuve-d’Ascq, où il y a de très beaux parcs. Ou je reste dans les environs de Tournai, en remontant vers Templeuve. J’ai mes petits circuits, je sais exactement par où je vais passer et le temps que cela va prendre. Je préfère aller me balader le samedi plutôt que le dimanche, où il y a plus de monde, trop à mon goût. Je préfère l’énergie du samedi. Et je le fais quelle que soit la météo. Je suis hyperéquipé : des bottes, un ciré... Un attirail extrêmement glamour comme vous pouvez l’imaginer (rires). Ah oui, et j’aime bien aussi, à chaque promenade, me trouver un bâton, “le” bâton qui va m’accompagner durant l’heure et demie, les deux heures de balade, et que je laisserai ensuite là pour un autre promeneur.

Soirée entre amis

Le samedi soir est souvent dédié à la musique, aux concerts. Là, c’est un peu le calme avant la reprise. D’ordinaire, je vis de manière plutôt décalée : je bosse les fins de semaine et je considère les lundis et mardis comme mon week-end. Sinon, j’essaie de voir des amis. Jamais en boîte, ni dans un autre lieu trop sonore. Je ne vais jamais non plus au restaurant le week-end, je préfère y aller en semaine, quand il y a moins d’affluence et moins de bruit. J’ai besoin de calme une fois encore. Les soirées entre amis, chez l’un ou l’autre, c’est parfait. Quand c’est chez moi, je prépare des pommes de terre au four, un petit thon mayonnaise... Pas de chichi !

Dimanche en mode 7ème art

Le dimanche, je m’occupe de tout ce que je n’ai pas fait durant la semaine. Je traîne le plus longtemps possible, je range, je trie, je gère l’administratif... Des activités pas très sexy, mais nécessaires ! Sinon, j’aime bien aller au cinéma. Soit à la séance de 13h, soit à celle de 20 h. Dernièrement, j’ai eu un coup de cœur pour le dernier film de Quentin Tarantino, Once Upon a Time in Hollywood. Brad Pitt y est fantastique. D’ailleurs, je voudrais le voir dans Ad Astra. Si je ne vais pas au cinéma, je regarde des vieux films chez moi. Je ne suis pas un adepte de séries. Par contre, j’aime bien visionner un film en plusieurs fois : je regarde quelques séquences puis je marque une pause, j’y réfléchis avant de reprendre, parfois quelques jours plus tard... Ce sont un peu mes séries à moi. Là, je suis en train de me refaire toute la filmographie de John Huston. Je suis très branché aussi sur le cinéma américain des années 69 à 79, avec les films de De Palma, Pakula, Friedkin...

 

Sharko, Glucose (Pias). En concert le 24 octobre au Botanique (complet).

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :