Les routes les plus impressionnantes du monde

De la plus raide à la plus tortueuse, ces voiries sont des attractions touristiques à elles seules. C’est parti pour un voyage autour de la planète à la recherche de ces chemins stupéfiants.

KEVIN DUPONT. PHOTOS : SHAKYISLES, PHIL WHITEHOUSE, ARCANGELT, JOSEPH SAMSON, TIIA MONTO, JØRN ERIKSSON, HIGHESTBRIDGES, D.R. |

La société de locations de voitures Sunny Cars a fait l'exercice de rassembler les routes les plus dingues du monde... Et en les apercevant, une question se pose : pourquoi ? Comment a-t-on pu créer des routes aussi tordues, parfois au sens littéral du terme ? De telles bizarreries ont pourtant une justification. Leurs contextes particuliers les rendent uniques, impressionnantes ou encore effrayantes. Où donc trouver ces exemples si singuliers ?

La plus sinueuse : San Francisco, USA

Les rues pentues de San Francisco sont connues pour leurs « cable cars », ces tramways qui les arpentent. Mais pour la Lombard Street, la pente est si raide qu’il a fallu recourir à une autre astuce. Résultat : huit virages très (le mot est faible) serrés. Il est donc possible de prendre sa petite voiture pour descendre (et non monter) à cet endroit-là. En roulant au pas cependant : la vitesse est limitée à 8 km/h.

La plus pentue : Dunedin, Nouvelle-Zélande

D’autres n’ont pas pris la peine de faire tous ces détours et ils ne se sont pas posés de questions. Une montée ? Pas de problème : autant aller droit au but ! C’est le cas de la Baldwin Street, dans le Sud de la Nouvelle-Zélande. 350 mètres de long, 70 mètres de dénivelé, ce qui fait une pente jusqu’à 35 %. Ce qui lui vaut une inscription (contestée cela dit) au Livre des records. Un sprint ici relève de l’exploit. C’est pourtant l’objet d’un événement annuel. D’autres préfèrent s’épargner l’effort et y faire dévaler des petites billes locales, des Jaffas. Au choix donc.

La plus large : Buenos Aires, Argentine

Elle a été conçue pour impressionner et force est de reconnaître qu’il est difficile de dire le contraire. L’Avenida 9 de Julio traverse la capitale argentine selon un axe Nord-Sud et a la particularité d’avoir une largeur record : 140 mètres. Alors quand il faut traverser au passage piéton, autant prendre son courage à deux mains. Cela prend quelques minutes et il faut le faire en deux ou trois étapes, question de passer devant 14 rangées de voitures.

La plus haute : Khardung La, Inde et Semo La, Chine

Bienvenue sur le toit du monde : l’Himalaya. Ses pics enrobés de neige éternelle, ses envoûtants drapeaux de prières colorées et… une route. Mais pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de la plus haute du monde. Son nom : le Khardung La, au Nord de l’Inde, avec 5.359 mètres d’altitude. Des panneaux affichent la fierté locale et pourtant, de l’autre côté de la frontière, un voisin mérite tout autant le titre mais se fait plus discret. C’est le Semo La, au Tibet, plus confidentiel à 5.565 mètres.

La plus basse : Route 90, Israël

Elle porte le titre de plus longue route d’Israël, traversant le pays du Nord au Sud. Mais c’est une autre caractéristique qui intrigue à travers le monde. Elle longe en effet la mer Morte, le point le plus bas du monde à 430 mètres sous le niveau de l’océan. L’occasion d’admirer cette grande étendue extrêmement salée, d’où son nom.

Le plus long tunnel : Lærdal, Norvège

Claustrophobe s’abstenir : pour relier les deux grandes villes de Norvège, un tunnel vous attend : celui de Lærdal. Un très long pour le coup. Avec presque 25 km, il faut passer près de 20 minutes sous terre. C’est une véritable œuvre d’ingénierie. Il faut tout prévoir : un dispositif pour la qualité de l’air, de sécurité, des véritables aires de repos tous les six kilomètres… Mais au moins, on relie vite Oslo à Bergen.

Le pont le plus haut : celui du Beipanjiang, Chine

Il est flambant neuf et en met plein la vue. Le pont du Beipanjiang relie véritablement deux montagnes. Long de 1340 mètres, il s’élève à 565 mètres au-dessus de la rivière du même nom. Outre l’exploit de la conception terminée en 2016, la réalisation répond à un impératif économique. Il s’agit de relier la région du Yunnan au reste du pays. L’occasion pour les automobilistes d’admirer la vue.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :