Mercedes GLC, de généreuses mises à jour

Mercedes donne un coup de frais à son SUV GLC. La mise à jour est si étendue que chez certains constructeurs, on ne se gênerait pas pour parler de nouvelle génération !

Par Laurent Zilli. Photos : D.R. |

Les retouches apportées aux GLC sont discrètes mais affinent le look. Petits changements à l'intérieur aussi, avec un écran multimédia plus large (mais pas encore de double écran) et de nouvelles finitions, dont une très tendance présentation en bois à pores ouverts.

MBUX pour tout le monde

Dans le GLC, Mercedes a décidé d'offrir en série son système multimédia à intelligence artificielle MBUX, auquel on peut donner des ordres vocaux de façon naturelle. Le constructeur n'en a pas supprimé les options pour autant : la déjà longue liste est enrichie de toutes les aides à la conduite constituant un système de conduite semi-autonome (cruise control intelligent, aide active au maintien de voie, etc.), ainsi que deux choix de suspensions, proposées pour la première fois sur le GLC. Le premier choix repose sur des amortisseurs classiques réglables, le second sur des amortisseurs pneumatiques, plus confortables encore, mais permettant surtout d'augmenter la garde au sol lorsque le véhicule est équipé du pack off-road, offrant au GLC des capacités tout-terrain supérieures à la moyenne de la catégorie.

Nouveaux moteurs

Sous le capot, tout est nouveau. Mercedes propose un 2 litres diesel décliné en 164, 194 ou 245 chevaux, déjà prêt pour les strictes normes d'émissions qui entreront en vigueur en janvier 2020, et un 2.0 essence de 197 ou 258 chevaux, équipé d'une hybridation légère 48V fournissant 10 chevaux de plus. La boîte auto 9 rapports est de série sur toutes les versions, tandis que la transmission intégrale est disponible sur toute la gamme.

Ces nouveautés ne transforment pas radicalement l'expérience de conduite. Les nouveaux moteurs offrent les performances qu'on attend d'un véhicule de ce statut, les consos sont bien maîtrisées, et le seul bémol concerne l'insonorisation des moteurs diesels, un peu trop présents dans l'habitacle dans certaines situations. Les suspensions pneumatiques apportent en revanche un vrai plus en confort, et si on les additionne aux nouvelles finitions et aux nouvelles technologies, l'expérience à bord est, contrairement à celle de la conduite, subtilement transformée, plus cossue. Pour une simple mise à jour, ce n'est déjà pas si mal !

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :