Mercedes GLE, mieux qu’une Classe S?

Pour être plus confortable que jamais, le nouveau GLE s’offre des équipements de pointe, auxquels même la limousine Classe S n’a pas encore droit…

Par Olivier Maloteaux. Photos : D.R. |

Le nouveau GLE change de look, tant dehors que dedans. A bord, on remarque immédiatement les deux grands écrans de 12,3 pouces: l’un situé derrière le volant et l’autre au sommet de la console centrale. Le système multimédia devient aussi plus intuitif, grâce à la nouvelle commande vocale MBUX avec intelligence artificielle (inaugurée sur la dernière Classe A), qui répond plus rapidement et précisément à la demande des passagers pour la commande des principales fonctions de bord. Il suffit de dire "Mercedes"et l’interface vous demande "Que puis-je pour vous?". Vous pouvez alors entrer une adresse de navigation, commander un appel téléphonique en indiquant le nom du destinataire, demander la météo ou encore lancer la fonction massage des sièges d’une simple phrase. Il faut rarement se répéter, l’interface comprend très bien.

A l’arrière, l’habitabilité progresse. Le coffre, par contre, régresse légèrement en configuration de base. Mais une banquette coulissante (électriquement!) est toutefois proposée en option pour moduler le volume de la soute. Et, pour la première fois, le GLE est disponible en version 7 places (option), même si les sièges du dernier rang n’accueilleront confortablement que des enfants.

Un élitisme qui se paie cash

Sous le capot avant, le GLE a droit à trois moteurs pour le lancement. En essence, on trouve le GLE 450 (3 litres à 6 cylindres en ligne, fort de 367 ch), associé à un alterno-démarreur alimenté par un réseau électrique de 48V, offrant un coup de boost (de 23 ch) au moteur thermique lors des accélérations.

Un propulseur très agréable et performant, mais qui consomme plus que les diesel 300d et 400d. Le premier diesel est un 2 litres à 4 cylindres de 245 ch, déjà performant, mais plus grondant que le 6 cylindres en ligne de la 400d. En action, le GLE mise avant tout sur le confort: il peut disposer d’une suspension pneumatique en option, voire même du nouveau train de roulement E-Active Body Control (uniquement sur les 6 cylindres), qui contrôle finement en continu la dureté de la suspension sur chaque roue pour éliminer pratiquement tous les mouvements de caisse.

Une caméra lit aussi la route quelques mètres devant le véhicule pour paramétrer anticipativement la suspension et l’E-Active Body Control permet même à la voiture de se pencher légèrement (de 3° maximum) dans le sens du virage, afin de limiter la force centrifuge qui s’exerce sur les occupants, pour préserver leur confort. En pratique, ce SUV vire à plat et absorbe avec maestria les trous et ondulations de la route. Au bout du compte, ce GLE est donc plus technologique que jamais, proposant même des techniques (multimédia MBUX, suspension E-Active Body Control) dont la limousine Classe S est privée! Mais cet élitisme se paie au prix fort: ce GLE est plus cher que ces concurrents directs et sa liste d’options semble infinie.

La Mercedes GLE 300d en quelques chiffres

  • Moteur: 4 cylindres en ligne, diesel, 1.950 cm3, 245ch - 500Nm.
  • Transmission: aux 4 roues
  • Boîte: automatique à 9 rapports
  • L/l/h (mm): 4.924/1.947/1.772
  • Poids à vide (kg): 2.165
  • Volume du coffre (l): de 630 à 2.055
  • Réservoir (l): 85
  • Vitesse maxi (km/h): 225
  • 0 à 100 km/h (sec): 7,2
  • Conso. moyenne (l/100 km): 6,1
  • CO2 (g/km): 161
  • Prix (€): 67.276

Les plus

  • Technologie de pointe (multimédia, suspension)
  • Confort de très haut niveau
  • Moteurs agréables et performants

Les moins

  • Prix salé
  • Beaucoup d’options
  • Quelques détails de finition

Lire aussi :