Mois sans tabac : 5 méthodes efficaces pour arrêter définitivement de fumer

Le mois sans tabac a démarré le 1er novembre, le moment ou jamais pour enfin mettre un terme à la cigarette Si vous avez décidé de rejoindre ce défi collectif, déjà, bravo, mais il va falloir s’y tenir. Alors pour résister à la tentation de vous en griller une, voici 4 méthodes infaillibles, qui vous aideront dans votre démarche, de l’homéopathie à l’hypnose, pour vous faire arrêter définitivement.

Par Anissa Hezzaz. Photos : Fotolia / Flickr / Pexels. |

Patch, gommes, pastilles, vous avez tout essayé pour arrêter de fumer, mais rien n’y fait ? Il existe pourtant des méthodes naturelles qui vous aideront à stopper votre dépendance à la nicotine. En voici 5 ! 

1. L’aromathérapie 

    Les huiles essentielles n’ont pas la prétention de remplacer la nicotine pour vous aider à vous sevrer, mais vous aideront plutôt à calmer votre anxiété générée par l’arrêt du tabac. Combinées à une véritable volonté d’arrêter de fumer, les huiles essentielles vous offriront des vertus apaisantes et relaxantes. Pour vous concocter un mélange « anti-tabac » efficace, vous aurez besoin de 50 gouttes d’huile essentielle de Marjolaine à coquilles, une huile qui a comme pouvoir de réguler les sautes d’humeur. 20 gouttes d’huile essentielle Angélique,connue quant à elle pour combattre la fatigue nerveuse, l’anxiété et les insomnies. 10 gouttes d’huile essentielle de Verveine exotique, qui comblera la sensation de manque et enfin, 20 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata, qui fera un bon nettoyage des voies respiratoires.. Vous aurez ainsi un beau flacon prêt à être appliqué dès que l’envie de cigarette se fait sentir : mettez alors deux gouttes de ce mélange sur vos poignets et sentez-le jusqu’à ce que l’envie vous passe. 

    2. La sophrologie 

    Si vous avez la volonté d’arrêter de fumer, mais que votre besoin d’en griller une de temps à autre est plus fort que tout, la sophrologie pourrait bien être une véritable solution pour vous. Cette méthode vous dégoutera petit à petit de la cigarette. Si le sevrage corporel est de manière générale rapide, c’est le psychologique qui nous fait souvent reprendre la cigarette : un petit stress nous fera craquer, une soirée arrosée où l’on veut simplement décompresser, et finalement, notre vieille habitude reprend de plus belle. La sophrologie s’attaque au psychologique. Durant une séance, le fumeur est allongé, et placé dans un état entre le conscient et l’inconscient, sans être non plus en totale hypnose. Le spécialiste pourra alors s’adresser aux mécanismes inconscients et fera visualiser au patient des images symboliques liées au tabac : d’un côté des images positives, pour vous donner envie d’arrêter, de l’autre, des images négatives, pour vous montrer les conséquences que cela pourrait avoir si vous continuez de fumer. 

    3. L’hypnose 

    La méthode de l’hypnose pour arrêter de fumer se rapproche un peu de la sophrologie. Si plusieurs techniques d’hypnose peuvent être utilisées pour inciter à l’arrêt du tabac, cette technique a pour vocation d’aider le fumeur à modifier la perception de son comportement de dépendance. En fonction du degré de dépendance, du type de dépendance, il faudra un nombre de séances adapté. Le fumeur est alors programmé pour arrêter de fumer. Tout le travail consiste à désapprendre au patient à fumer. Encore faut-il être assez réceptif.

    4. L’acupuncture 

    Des aiguilles contre le tabac ? Si cette méthode n’est pas vraiment validée par la science, l’acupuncture pourrait toutefois vous procurer le bien-être et la détente dont vous aurez besoin lorsque vous arrêterez de fumer. En effet, cibler certains points d’acupuncture permet de rééquilibrer les énergies du corps et de nous faire nous sentir mieux.  Mais, tout comme l’hypnose et la sophrologie, ce ne sont pas de recettes miracles qui vous feront à coup sûr arrêter de fumer si la volonté n’y est pas. 

    5. L’auriculothérapie

    Sorte d’acupuncture, mais plus ciblée encore, l’auriculothérapie est en fait de la réflexothérapie de l’oreille. Concrètement, les récepteurs de l’oreille sont stimulés de manière à éliminer le stress et les pulsions liés à l’arrêt du tabac. L’OMS reconnait cette médecine douce comme étant efficace. Elle donnerait même 70 % de bons résultats. En effet, au bout de quelques séances ( paroirs une seule séance suffit), les récepteurs qui réclament de la nicotine sont désactivés et le fumeur est alors sevré. 

    Lire aussi :