Montblanc : vive le bracelet NATO

Le bracelet NATO a définitivement gagné ses lettres de noblesse. Les amateurs de belle horlogerie le préfèrent tissé dans les règles de l’art. 

Par Magali Eylenbosch. Photos : D.R. |

La collection Montblanc 1858 s'inspire de l'héritage de Minerva. Le design est ancré dans le monde de l'alpinisme, avec des caractéristiques distinctives se référant aux chronographes originaux des années 1930. Accessoire iconique, le bracelet NATO (acronyme de North Atlantic Treaty Organisation) contribue à mettre l’esprit vintage du garde-temps en exergue. Montblanc collabore avec Julien Faure, créateur de ruban depuis 1864, pour créer ce ruban tissé qui n’est désormais plus réservé à l’univers militaire. Celui-ci l’avait adopté pour son aspect pratique et sa solidité. 

La collaboration avec Julien Faure est un choix logique pour Davide Cerrato, Managing Watch Director chez Montblanc. Les deux Maisons partagent les mêmes valeurs : préserver, célébrer et transmettre l'artisanat, la tradition et le savoir-faire de génération en génération. De plus, ils ont une histoire riche et sont synonymes de qualité, de confort et de designs uniques.
 

Dans son usine de Saint-Etienne (France), Julien Faure travaille toujours avec des machines du XVIIIe siècle afin de préserver la méthode traditionnelle et la richesse du métier. Avec les anciennes machines, l'entreprise est capable de tisser des rubans avec des techniques qui ne sont plus possibles sur les nouvelles machines automatiques.
 
Les anciennes machines permettent de concevoir un bracelet NATO unique pour Montblanc. Extrêmement léger et flexible, avec entre autres un design à rayures bleues et blanches. Le ruban devient un véritable bracelet de montre, à la fois tendance et élégant, grâce à une technique spécifique qui crée deux « tunnels » dans le bracelet auquel le boîtier de la montre peut être fixé.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :