PARTENAIRE | ORTIS

4 méthodes naturelles pour prendre soin de son ventre

C’est prouvé : notre état émotionnel est étroitement lié à notre état digestif. Pour être bien dans notre tête, soyons donc bien dans notre ventre. Zoom sur 4 façons de le chouchouter.

Le saviez-vous ? Nous possédons deux cerveaux : l’un, dans la tête, l’autre, dans le ventre ! La paroi de notre intestin est en effet tapissée de millions de neurones et de neurotransmetteurs : c’est le système nerveux entérique, qui interagit en permanence avec notre cerveau. Tant et si bien qu’un neuro-gastro-entérologue new-yorkais, Michael Gerhson, a qualifié officiellement l’intestin de « deuxième cerveau ». De quoi révolutionner l’approche de la santé et nous inciter à prêter une attention toute particulière à notre ventre. Notamment grâce à quelques méthodes naturelles…

1. On change son alimentation

Première étape : réduire tout ce qui pourrait déséquilibrer la flore intestinale. Altérée, elle ne produit en effet plus les bons neuromédiateurs. Résultat ? Fatigue chronique, déprime saisonnière, variations d’humeur… Pour la rebooster, les experts préconisent de diminuer le sucre, les graisses saturées, le lactose, le gluten, et d’augmenter l’ingestion d’aliments riches en oméga 3 et en fibres. Sans oublier de boire beaucoup d’eau !

2. On respire longuement

La respiration abdominale, ou respiration par le ventre, permet de détendre le diaphragme pour mieux ventiler et oxygéner le corps. Comment faire ? Isolez-vous dans un lieu calme, placez l’une de vos mains entre la base du sternum et votre nombril. Inspirez profondément pour emplir vos poumons sans toutefois soulever votre cage thoracique ; l’air doit arriver dans le ventre, que vous devez sentir se gonfler. Marquez une pause puis expirez longuement par la bouche, en dégonflant le ventre. L’élément à bien retenir pour pratiquer cet exercice est de se concentrer sur les mouvements du ventre. Commencez par des séances quotidiennes de 5 minutes, et augmentez progressivement. Sensation de bien-être assurée !

3. On se fait masser

Les mamans connaissent bien les bienfaits du massage sur le ventre de leur bébé pour le soulager des coliques ou l’aider à s’endormir. Paradoxalement, ce geste disparaît au fil des ans. Erreur ! Un bon massage du ventre permet de dénouer les muscles abdominaux lorsqu’on est stressé, de réduire les sensations de ballonnements, de détendre les organes digestifs pour améliorer leur fonctionnement… L’idéal est de passer entre les mains d’un praticien ayant suivi une formation reconnue. Mais on peut aussi, chez soi, reproduire quelques gestes qui soulagent, notamment pour lutter contre les ballonnements : couché sur le dos, on s’auto-masse le ventre en faisant des mouvements circulaires autour du nombril, dans le sens des aiguilles d’une montre.

4. On mise sur les plantes

On peut enfin miser sur les bienfaits de compléments alimentaires à base de plantes, comme la gamme de produits Fruits & Fibres d’Ortis. À base principalement de racines de rhubarbe et de figues, ils agissent efficacement contre les problèmes de transit. « La nature nous propose un éventail d’actifs de plantes efficaces qui, combinés les uns aux autres et bien dosés, aident à stimuler les fonctions intestinales en toute sécurité, souligne Luc Vanderkragt, coordinateur scientifique. La rhubarbe officinale – précision importante ! – utilisée dans nos produits est réputée pour ses effets sur la régularité du transit et sur le bien-être de l'intestin. Quant aux figues, c’est leur apport en fibres qui est intéressant car elles aident au fonctionnement du tractus gastro-intestinal et permettent d’améliorer le transit de manière douce. »