PARTENAIRE | ORTIS

Un jardin de plantes médicinales à reproduire chez soi...

Depuis des millénaires, les plantes médicinales sont utilisées pour prévenir et traiter maux et maladies. Au cœur des Fagnes, Herba Sana en rassemble plus de 120. Un jardin que l’on peut visiter et, pourquoi pas, reproduire en partie chez soi...

Médecines chinoise, grecque, arabo-persane, indienne, africaine… toutes ont jeté les bases de ce que l’on nomme aujourd’hui la phytothérapie, la médecine fondée sur les principes actifs naturels des plantes. Ainsi, le thym et l’eucalyptus préviennent et soignent le rhume ; la vigne rouge, le marronnier d’Inde sont excellents pour les problèmes circulatoires ; le radis noir, l’artichaut font des merveilles en cas de troubles digestifs ; la valériane, la mélisse, le houblon favorisent le sommeil ; l’aubépine et l’angélique apaisent l’anxiété ; etc., etc.

Une source d’inspiration au cœur des Fagnes

Plusieurs de ces plantes peuvent se cultiver chez soi. Pour en savoir un peu plus, direction les Hautes Fagnes, à Elsenborn. C’est là, en 2002, qu’Herba Sana a vu le jour. Sur un terrain de deux hectares, près de 4.000 m2 ont été aménagés pour rassembler 120 plantes médicinales, regroupées par thèmes ou indications d’usage, dont certaines sont faciles à cultiver chez soi comme la lavande, la sauge, le thym, la menthe, la mélisse… Un jardin d’exception, entretenu par des méthodes 100 % biologiques. Un lieu où se balader et s’inspirer.

Ouvert du 1er juin au 30 septembre, Herba Sana se visite librement (l’entrée se fait par un monnayeur automatique) ou avec un guide. Le nôtre, Luc Vandekragt est coordinateur scientifique chez Ortis, le spécialiste de la phytosanté, et propriétaire des lieux. « Ce jardin a de multiples fonctions, explique-t-il. Grâce à lui, nous voulons sensibiliser le public au rôle des plantes dans la préservation de la santé et du bien-être, mais aussi faire découvrir des solutions naturelles pour soulager certains maux et prendre soin de notre corps. »

Miser sur les plantes à infuser

Il existe toutefois quelques précautions d’usage en phytothérapie. « Il faut utiliser la bonne plante et connaître la bonne quantité de produits actifs. » Un mauvais dosage ou une mauvaise combinaison de plantes pourrait en effet avoir des effets négatifs. « Pour ne pas prendre de risque, il faut miser sur des plantes d’usage simple, celles que l’on peut infuser, conseille notre guide. La mélisse, que l’on trouve dans les produits Sleep & Go, est un bon exemple. En infusion, elle a un effet relaxant. Et elle est facile à cultiver. Je pense également au sureau, efficace contre les refroidissements. »

Parmi les autres plantes à cultiver et à consommer sans risque, on retiendra aussi la menthe et l’angélique, pour soulager les troubles digestifs ; le thym, pour décongestionner les voies respiratoires et qui est aussi efficace en bain de bouche pour lutter contre la plaque dentaire ; l’ortie comme dépuratif… La liste est longue alors n’hésitez pas à aller vous balader dans le jardin Herba Sana pour en savoir plus. Outre celui d’Elsenborn, il en existe désormais trois autres en Belgique, au Château de Hex, en province de Limbourg, à l’hôtel Britannia à Knokke-Heist et à l’Hôpital Notre-Dame à la Rose à Lessines.