Où se procurer le mobilier du restaurant Caillou à Knokke ?

Quand un chef confie la création du mobilier de son restaurant à des artisans locaux, les échanges sont forcément passionnants et moteurs de créativité. Zoom sur une collaboration sous le signe du bon goût. 

PAR MARIE HONNAY. PHOTOS D.R. SAUF MENTIONS CONTRAIRES. |

Quand le chef étoilé Frederik Deceuninck, déjà propriétaire du Sel Gris à Knokke, a décidé d’ouvrir un second restaurant, Caillou, il a choisi de capitaliser sur ce qui lui avait réussi jusque-là : "Il y a treize ans, quand j’ai ouvert mon premier établissement, ce sont mes parents qui m’ont fait découvrir le mobilier Marie’s Corner. Ce sont d’ailleurs toujours ces mêmes chaises, regarnies en 2018, qui décorent la salle. Pour Caillou, mon nouveau projet inauguré en octobre dernier, j’ai demandé à Serge Silber de retravailler le modèle Sonoma. Je le trouvais esthétiquement réussi, mais, vu que les clients de mes restaurants passent en moyenne trois ou quatre heures assis sur ces chaises, la notion de confort est primordiale." 

Frederik Deceuninck n’a pas demandé à Marie’s Corner l’exclusivité sur cette chaise, qui figure depuis peu au catalogue de la marque. Le chef a cependant eu la primeur de ce modèle à la forme repensée, aux accoudoirs rehaussés et habillé d’un tissu créé pour Caillou. L’architecte d’intérieur Heidi Wille l’a associé à une chaise Napa sans accoudoirs.

"Ces deux chaises ont été le point de départ de tout le reste du décor : du sol aux panneaux acoustiques couleur pierre, proche de la teinte des chaises, en passant par les tables réalisées par un menuisier du coin, les grands vases et les propositions florales de Daniel Ost. Nous voulions créer un ensemble harmonieux et identitaire sous le signe des matières naturelles et des formes organiques. Ces chaises nous y ont aidés."

 

Moelleux, mais pas trop

"Lorsqu’on essaye une chaise ou un fauteuil pour la première fois, ce qui séduit, c’est le côté moelleux de l’assise", complète Serge Silber, CEO de Marie’s Corner. "Mais si l’on veut que la sensation de confort se prolonge, il faut que l’assise, mais aussi le dossier, apportent un vrai soutien. Si la mousse est trop souple, la sensation de bien-être sera éphémère. Comme en cuisine, tout est une question d’équilibre. "

Pour le chef et le fabricant belge, spécialiste des assises sur mesure, au-delà de l’aspect purement pratique de la collaboration, on peut parler d’une belle rencontre. "Sans compter que ces échanges en amènent d’autres, rappelle le chef. Un client peut très bien venir au restaurant parce qu’il a entendu parler du mobilier ou de la déco, puis tomber amoureux de notre cuisine. À l’inverse, j’ai, à titre personnel, réservé un séjour en famille au château de Vignée (à Villers-sur-Lesse) après avoir entendu que Marie’s Corner avait fourni le mobilier de l’hôtel ", ajoute-t-il avec enthousiasme.

À en croire le chef (qui ne dort pourtant pas beaucoup), une bonne chaise de restaurant est une chaise où, en fin de service, "le client doit avoir l’impression de pouvoir se laisser glisser... comme avant une sieste. Pour Sel Gris, je me souviens que nous les avions essayées à la maison pendant deux semaines."

Habitué de ce type de projets, Serge Silber confirme : "Que nous collaborions avec Frederik ou avec Christophe Hardiquest, chef de Bon-Bon, tout passe par le dialogue. Le métier de restaurateur, surtout à ce niveau, est extrêmement exigeant. Quand un chef s’assied dans l’une de nos chaises et que je vois ses yeux briller, je sais pourquoi je fais ce métier."

Restaurant Caillou, 282 Knokkestraat, 8301 Knokke-Heist. 
mariescorner.com

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :