Pierre Cardin en cinq dates marquantes

Le grand couturier français s'est éteint ce mardi 29 décembre à l'âge de 98 ans. Véritable référence du monde de la haute couture, Pierre Cardin a marqué l'histoire de la mode. Retour sur sa vie en cinq dates marquantes. 

Par Audrey Morard. Credit photo : Photonews |

 

1950 : Lancement de sa maison de couture

De son vrai nom Pietro Costante Cardin, Pierre Cardin naît en Italie, avant que ses parents décident de s'installer en France, à Saint-Etienne. Il débarque à Paris en 1945 et débute chez Paquin et Schiaparelli. Sa carrière prend un nouveau tournant un an plus tard. Un grand nom de la haute couture lui propose un poste de tailleur au sein de sa prestigieuse maison de haute couture, un certain Christian Dior. Pierre Cardin se forme auprès de Dior, avant de lancer sa propre marque trois ans plus tard. Il n'a alors que 28 ans. Pierre Cardin commence d'abord par créer des costumes et des masques pour le cinéma et le théâtre. Il confectionne notamment les costumes du film de Jean Cocteau, La Belle et La Bête. Nous sommes alors bien loin de ses futures grandes créations qui feront sa renommée quelques années plus tard. 

1954 : Le succès des robes bulles

L'une des signatures de Pierre Cardin est de proposer des robes qui jouent sur les volumes, les coupes et les formes. Les femmes qui portent ses robes se transforment et se magnifient une fois le vêtement sur elles. Ses premières grandes robes sont les fameuses "robes bulles". On y devine déjà des accents futuristes qui vont faire la renommée de Cardin. Le succès est immédiat. Il est même international. La carrière de Cardin est lancé, c'est le début d'une folle aventure. Il joue sur les matières, les couleurs et ose. L'homme imagine par la suite d'autres modèles de robes, notamment la "Cardine" travaillée en trois dimensions ou la combinaison "Cosmocorps" unisexe, un modèle précursseur pour l'époque. Dans une interview accordée à l'Académie des Beaux-Arts, Pierre Cardin déclarait à propos de la robe : "Une robe est une sculpture, devenue humaine et vivante."  

1960 : Lancement de sa première collection pour homme, "Cylindre"

Pierre Cardin a marqué la mode féminine, mais aussi masculine. En 1960, il imagine Cylindre, une collection de prêt-à-porter pour hommes. Parmi ces vêtements phares, des vestes sans cols "avec lesquelles on peut dévisser un boulon de voiture, mais aussi aller au Windsor", explique-t-il. Pierre Cardin est l'un des premiers couturiers à imaginer des collections destinées aux hommes. Pour présenter cette collection, il crée le département « Prêt-à-porter » homme avec à la fois des vêtements et des accessoires. Il choisit des étudiants plutôt que des mannequins pour les défilés et photos promotionnelles. Un choix qui sera critiqué, mais au bout, le succès est de nouveau au rendez-vous. La preuve, ses vestes sans col inspireront le couturier des Beatles. 

1961 : Début de son histoire d'amour avec Jeanne Moreau 

Pierre Cardin a vécu une belle histoire aux côtés de la comédienne française Jeanne Moreau dans les années 1960. En 2011, les anciens amants étaient revenus dans les colonnes de Paris Match sur leur idylle : "Je me souviens de Jeanne arrivant dans ma maison de couture, il y a près de quarante ans, parce qu'elle avait besoin de vêtements pour un film. Je me souviens d'un coup de foudre et d'une liaison passionnée qui dura quatre années, puis d'une séparation qui nous éloigna quelque temps, avant que nous vivions, aujourd'hui, une amitié indéfectible". La comédienne, décédée en 2017, avait de suite remarqué Pierre Cardin pour son allure, mais pas seulement. "Ce qui m'a plu, ce sont ses mains. Des mains d'artisan" expliquait-elle. Malgré leur séparation, Pierre Cardin et Jeanne Moreau étaient restés très proches.

1978 : Premier voyage en Chine, le début d'une nouvelle inspiration 

L'Asie a inspiré Pierre Cardin pour beaucoup de ses créations, notamment le Japon et la Chine. En 1978, le couturier français se rend pour la première fois en Chine. Ce séjour marque le début d'un nouvel élan dans sa carrière. Par la suite, il s'y rend régulièrement pour organiser de prestigieux défilés de mode tous plus impressionnants les uns que les autres. En 2007, son défilé se déroule dans le désert de Gobi. Les mannequins, habillés en costume blancs, les visages masqués, défilent au milieu des dunes. Un spectacle grandiose. Un an plus tard, Pierre Cardin récidive en organisant cette fois-ci un nouveau défilé sur la Grand Muraille de Chine. Un lieu et une date loin d'être anodine. En 2008, cela faisait 40 ans que Cardin avait foulé le sol chinois pour la première fois. Le nom et le prénom du créateur étaient d'ailleurs placardés sur l'édifice. Un défilé à la hauteur de son talent : grandiose. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.