Poisson d’avril : pourquoi fait-on des blagues le 1er avril ?

Ce début du mois d’avril marque un évènement incontournable qui revient chaque année : le fameux poisson d’avril soit une journée entière place sous le signe de l’humour. Mais au fait, d’où vient cette tradition ?

Par Anissa Hezzaz. Photos : Pinterest. |

Peut-être vous êtes-vous déjà fait avoir ce matin ? Alors que certains médias annonçaient que la Belgique afficherait une heure différente selon que l’on soit en Flandre ou en Wallonie, d’autres découvraient que les télésièges de la station de Val Thorens seraient bientôt munis d’appareils à raclette (avouez, on en rêve tous ! ), ou encore qu’il y aurait bientôt une interdiction de faire des grands feux et des barbecues en vue de sauver la planète,etc. Autant de nouvelles insolites qui ne sont en réalité que canulars. Car comme on vous le rappelle, le 1er avril va de pair avec la fameuse farce du « poisson d’avril ».

Des origines mystérieuses 

Une tradition qui n’a pas une seule histoire exclusive, mais plusieurs. Parmi elles, la plus connue remonte au XVIe siècle, quand le roi Charles IX décida de faire débuter le premier jour de l’année un 1er janvier, plutôt que le 1er avril. Il modifia alors le calendrier et les plus réfractaires à ce changement n’hésitèrent alors pas à se moquer des plus sages en leur offrant de « faux cadeaux » le 1er avril.

Chez les Chrétiens, le poisson d’avril correspond au dernier jour du carême. Pendant cette période, ils doivent s’abstenir de manger de la viande et privilégier le poisson.  Le poisson d’avril serait alors un moyen de passer à autre chose après cette longue période austère.

Si on est loin de ces traditions, aujourd’hui, le poisson d’avril reste néanmoins un jour durant lequel les adultes retombent en enfance et où l’ambiance est bon enfant. Un jour pendant lequel tout est permis, même les plus mauvaises blagues…alors, méfiez-vous !

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernieres tendances en matiere de mode, beaute, food et bien plus encore.

Lire aussi :