Premiers refroidissements, comment s’en préserver en douceur ?

Même si le soleil brille, le thermomètre s’est effondré, et en quelques jours apparaissent les premiers nez bouchés et petites toux qui grattent. Comment les éviter, les soigner ? 

PAR INGRID VAN LANGHENDONCK. PHOTO: D.R. |

Un rhume, ce n’est jamais bien grave, mais c’est fortement désagréable. On respire mal, le sommeil s’en ressent et c’est un cercle vicieux. Sans compter qu’un nez bouché vous fait perdre le goût de aliments et occasionne de la fatigue et même parfois des migraines. Saviez-vous qu’il existe toute une armada de méthodes douces et naturelles pour prévenir et guérir les premiers symptômes ?

1. Eviter la clim

Elle est la pire ennemie des nez fragiles. Les courants d’air froid sont les premières causes de désagrément respiratoires. Il n’est pas toujours facile de la couper, selon la configuration de vos espaces de travail, mais dans la mesure du possible, ne l’enclenchez que quand elle s’avère nécessaire. 

2. Prévenir c’est guérir

En adaptant son alimentation à chaque changement de saison, on peut déjà préparer son organisme à lutter contre les microbes et les refroidissements. Dès la rentrée, optez pour les fruits, les légumes verts (cuits vapeur de préférence) les fruits secs et les aliments chargés de vitamine C et de vitamine D (comme les poissons ou, bonne nouvelle, le chocolat noir) … 

3. Agir en douceur 

Une fois les premiers symptômes apparus, nul besoin de se ruer sur les antibiotiques. Un nettoyage minutieux du nez avec un sérum physiologique ou une solution saline permet de diminuer les écoulements de nez. Certains traitements homéopathiques permettent également d’endiguer une toux légère ou de favoriser la respiration, en quelques jours. Enfin, une boisson bien chaude contenant une décoction de thym ou de gingembre, prise le soir, peut purifier et diminuer l’inflammation en douceur.

4. Soigner son environnement

Si le bureau est source d’agressions, vous pouvez transformer votre maison en havre d’air pur : N’hésitez donc pas à ouvrir quotidiennement vos fenêtres, même par temps froid, ne serait-ce que dix minutes, afin de faire circuler l’air. Ne chauffez pas trop, les bactéries adorent la chaleur, réglez le chauffage à 20°C dans les pièces à vivre et à 18°C maximum dans les chambres. Enfin, en petit coup de pouce, placez un humidificateur d’air contenant quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus, c’est souverain.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :