Quand faut-il jeter ses produits de beauté ?

Qui dit printemps, pense « Grand nettoyage ». Une opération qui s’effectue jusque dans les tiroirs où l’on entasse nos cosmétiques, dont on a tendance à zapper la date de péremption. Le tour du sujet en quatre questions.

PAR SIGRID DESCAMPS. PHOTOS : PIXABAY. |

Message d'erreur

  • Warning: include_once(): Unable to allocate memory for pool. in file_register_phar_wrapper() (line 17 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/file.phar.inc).
  • Warning: include_once(): Unable to allocate memory for pool. in file_register_phar_wrapper() (line 18 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/file.phar.inc).
  • Warning: include_once(): Unable to allocate memory for pool. in file_register_phar_wrapper() (line 19 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/file.phar.inc).
  • Warning: include_once(): Unable to allocate memory for pool. in file_register_phar_wrapper() (line 20 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/file.phar.inc).
  • Warning: include_once(): Unable to allocate memory for pool. in file_register_phar_wrapper() (line 21 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/file.phar.inc).
  • Warning: include_once(): Unable to allocate memory for pool. in drupal_settings_initialize() (line 760 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/bootstrap.inc).
  • Warning: require_once(): Unable to allocate memory for pool. in _drupal_bootstrap_configuration() (line 2650 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/bootstrap.inc).
  • Warning: require_once(): Unable to allocate memory for pool. in _drupal_bootstrap_page_cache() (line 2662 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/bootstrap.inc).
  • Warning: require_once(): Unable to allocate memory for pool. in _drupal_bootstrap_database() (line 2752 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/bootstrap.inc).
  • Warning: require_once(): Unable to allocate memory for pool. in _drupal_bootstrap_variables() (line 2772 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/bootstrap.inc).
  • Warning: require_once(): Unable to allocate memory for pool. in Database::openConnection() (line 1744 of /data/www/sosoir.lesoir.be/includes/database/database.inc).

Combien de temps peut-on garder ses produits ?

La première chose à regarder, c’est le contenant ou l’emballage : il y est spécifié la durée de vie du produit après ouverture : c’est le 3M, 6M, 12M… inscrit en petit à côté d’un logo représentant un pot de crème ouvert. Un truc ? Indiquer la date d’ouverture sur le pot, ce n’est pas glamour, mais c’est utile.

D’une manière générale, on considère qu’il faut conserver :

  • Les produits liquides pour les yeux (mascaras et eye-liners) : trois mois maximum
  • Les produits liquides pour les yeux et la peau (fond de teint, fard à paupières, anti-cernes, blush, high-lighter, soins visage…) : de six mois à un an.
  •  Les crèmes pour le corps : de neuf mois à un an.
  • Les démaquillants : un an.
  • Les crayons : deux ans
  • Les rouges à lèvres et gloss : un à deux ans
  • Les vernis : à priori, on les garde jusqu’au bout du flacon.

Que faire si on ne sait plus quand on a ouvert le produit ?

Si on ne la note pas, on oublie la date d’ouverture. Et on possède parfois certains produits depuis bien plus longtemps qu’on le croit. Il faut dès lors, se fier à ses sens. On regarde le contenu de près : s’il a changé de couleur, d’état (s’il est devenu liquide ou, au contraire, s’est solidifié par exemple)… on le jette! Il faut aussi le sentir : un changement d’odeur est caractéristique des produits qui ont tourné.

Comment les conserver le plus longtemps possible ?

Les pires ennemis de nos produits de beauté ? La chaleur, le soleil, l’humidité, qui vont favoriser la prolifération des bactéries. On s’en protège donc au maximum en refermant bien nos produits après usage (que celle qui n’a jamais oublié de remettre le couvercle sur un pot de crème nous jette le premier gloss). On nettoie régulièrement ses ustensiles à l’eau chaude : pinceaux, éponges… 

Enfin, même si c’est plus pratique de les avoir sous la main en sortant de la douche, on évite de stocker nos produits dans la salle de bains, trop humide. On les range dans un lieu sec, à l’abri de la chaleur et de la lumière. L’idéal : se prévoir un coin beauté, avec un petit meuble à tiroir par exemple, dans la chambre, à côté d’un miroir. On privilégie l’usage d’ustensiles (propres évidemment) plutôt que nos doigts (porteurs de micro-bactéries) pour appliquer les produits. Quand ce n’est pas possible, on veille alors à bien se laver et se sécher les mains avant toute application.

Quels risques court-on si on utilise un produit périmé ?

La tentation est grande de conserver malgré tout l’un et l’autre produit, surtout si celui-ci a coûté un bras. Alors, bonne nouvelle : à quelques jours de la date de péremption, le risque d’attraper une infection est proche de zéro. Au bout de quelques semaines par contre, il est possible que des rougeurs, des boutons, des irritations ou des démangeaisons apparaissent, la peau réagissant à la présence des bactéries. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :