Quelle est la meilleure machine à thé ?

La TeH ou la Special.T ? La belge ou la multinationale ? L’excellence ou la standardisation ? Nous les avons testées et notre cœur balance, mais pas pour les mêmes raisons.

PAR DAMIEN BODART & Sigrid Descamps. PHOTOS D.R. / Unsplash. |

Le thé, c’est très tendance, impossible de revenir sur la question. On ne vous parle pas des petits sachets qui sont à cette boisson millénaire ce que le cubi est aux grands crus classés. Non, plutôt de ces belles feuilles ou bourgeons amoureusement cueillis et séchés en Orient, puis vendus au gramme dans d’odorantes boutiques qui peuplent désormais nos grandes villes. Sauf qu’entre l’eau à faire grimper à bonne température et l’exacte durée d’infusion à respecter – l’une et l’autre peuvent être différentes pour chaque variété de thé – les amateurs non avertis s’y perdent, finissant souvent par quand même ingurgiter une mixture opaque, sans goût ou très amère, conséquence d’une plante pas assez, trop longtemps ou mal baignée.

Pour pallier ces désagréments, et rendre service à ceux que les charmes de ce breuvage titillent sans qu’ils n’en maîtrisent l’art de le préparer, l’industrie a donc imaginé des machines à infuser sur le modèle des capsules jetables, type Nespresso. Deux marques sont actuellement distribuées sur le marché national. L’une est belge, TeH. L’autre produite par le géant Nestlé, la Special.T. Laquelle choisir ? C’est là que cela se complique.

    Mélanges subtils et troublants 

    Fruit de dix ans de réflexion menée par une petite société installée à La Hulpe, la TeH offre d’immenses arguments. Machine au design sobre disponible en deux couleurs (blanc ou noir) mais un rien plus encombrante que sa concurrente, elle garantit ni plus ni moins que le “respect de l’art du thé”. Comment ? Par son système qui permet d’identifier chaque capsule et donc la température d’eau qu’elle exige, laissant ensuite les feuilles infuser le temps nécessaire dans une chambre spécifique, sorte de minithéière intégrée à la machine.

    De la belle ouvrage, incontestablement, d’autant que la gamme de variétés proposée est originale. Thés et tisanes confondus : une vingtaine, issue d’une adroite sélection maison, aux mélanges parfois surprenants, offrant des breuvages d’un arôme et d’une saveur qui frôlent souvent le pur enchantement. Autre avantage de ces capsules : on peut en humer le parfum avant de les faire infuser, petit plaisir égoïste des réels amateurs de thé. Et last but not least, elles s’évacuent via les PMC... La TeH est actuellement à 199€, avec des capsules entre 4,90 et 9,90€ les sets de neuf. C’est, nous dit-on, le prix d’une telle excellence, fabriquée en France et Belgique par une structure qui ne peut (pas encore ?) se permettre les économies d’échelle d’une multinationale.

    Plus facile à manier 

    En face, la Special.T, malgré son design élégant et sa déclinaison de couleurs vives, paraît plus grossière. Gamme de thés moins fine, capsules non recyclables... Au premier regard, rien qui plaide en sa faveur. D’autant que sa technique d’infusion est plus instantanée, ce qui favorise moins l’exact rendu des arômes. Pourtant, la machine possède elle aussi son lot d’avantages : plus rapide d’usage, un rien plus souple à manier, plus grand public dans les variétés sélectionnées, bénéficiant de la longue expérience de son constructeur en matière d’électro-ménager... Surtout, la Special.T se révèle moins chère à l’achat ! Ses trois modèles proposés culminent à 129 €, et ses boîtes de dix capsules à 3,90 ou 4 €.

    Que pensent les professionnels du thé de ces machines ?

    Jean-Marc Zeil, président et fondateur de la gamme bio Les Thés des Pagodes : " cela évolue, mais pour les puristes, dont je fais partie, ces machines ne sont pas encore à même de restituer parfaitement la saveur des thés. Mais elles ont le mérite d’attirer un nouveau public vers le thé, plus jeune notamment. Des habitués de la machine à café, qui ont envie d’autres goûts. Une fois qu’ils ont pris goût au thé, souvent, après quelque temps, ils deviennent plus exigeants, plus sélectifs et partent à la découverte d’autres goûts, d’autres gammes de thés. "

    www.teh.eu, www.be.special-t.com

    Lire aussi :