RestoDays : l'évènement pour profiter de plats gastronomiques à prix réduits

Les RestoDays sont de retour ! Du 16 au 31 juillet, 120 restaurants belges et luxembourgeois proposent des menus gastronomiques à petit prix. Certains sont même classés aux guides Michelin et Gault&Millau.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : D.R. |

Dans un restaurant gastronomique, après avoir dégusté de succulents mets, l’addition est souvent salée. C’est pourquoi, tout le monde ne peut pas se permettre d’y aller. Néanmoins, une fois par an, ces établissements deviennent accessibles grâce aux RestoDays. Le plus grand événement culinaire de Belgique et du Luxembourg revient cette année du 16 au 31 juillet, et propose des lunchs et des dîners gastronomiques 3 services à prix réduits. L’occasion de dîner dans un établissement classé au guide Michelin, sans se ruiner à l’approche des vacances.

 

Les prix débutent à 27 €

Avis aux fines bouches. Les RestosDays, événement culinaire incontournable depuis des années, revient cet été. 120 restaurants ont répondu à l’appel et proposent des lunchs à 27 € et des dîners à 32 € en formule entrée/plat/dessert. Toutefois, certains établissements étant étoilés, un supplément est demandé. Ainsi, les restaurants classés au guide Gault&Millau avec un score de 12/20, 13/20 ou 14/20 présentent des menus à 38 € à midi et 43 € le soir. Au-dessus de 15/20 ou avec une étoile Michelin, les prix s’élèvent à 44 € le midi et 49 € le soir. Enfin, les établissements avec au moins deux étoiles Michelin, mettent leur art culinaire en avant au prix de 59 € à midi et 64 € le soir.

Pour réserver, rendez-vous sur le site internet des RestoDays.

 

Sélection des restaurants étoilés participants

Cette année, 120 restaurants belges et luxembourgeois prennent part aux RestoDays. Ils se trouvent à Bruxelles, Namur, Liège, au Hainaut, mais aussi en région flamande et notamment à Anvers. Retrouvez la liste complète ici.

  • La Truffe Noire à Bruxelles

La Truffe Noire propose une cuisine raffinée autour de la truffe noire et blanche. Les clients sont accueillis par Stéphane, le voiturier, puis Luigi Ciciriello, le chef, et son équipe, proposent un accueil chaleureux, et invitent les convives à prendre place dans ce lieu où l’odeur du mets d’exception est omniprésente. Ici, l’innovation des plats se mêle à la tradition pour former un joli ensemble. Le restaurant a reçu son étoile Michelin en 2012 et possède un score de 14/20 au guide Gault&Millau.

 

  • Kommilfoo à Anvers

Olivier, le chef, n’était absolument pas prédestiné à ouvrir un restaurant. Au moment de financer ses études, le jeune homme officie dans des restaurants. Sa passion pour la cuisine née. Aujourd’hui, il est à la tête de Kommilfoo, un établissement de haute gastronomie. Au moment de créer de nouveaux plats, le chef mélange les saveurs et laisse parler son imagination. Ainsi, on peut aussi bien déguster de l’anguille, que du faon ou bien une entrecôte accompagnée par des asperges vertes et une crème de navet. Le restaurant a reçu son étoile Michelin en 2011 et possède un score de 16/20 au guide Gault&Millau.

 

  • Sans Cravate à Bruges

L’avis du guide Michelin est sans appel : "tel un skieur aguerri, Henk Van Oudenhove slalome entre une cuisine classique (la carte en semaine) et créative (le menu du samedi)".  Sans Cravate propose une cuisine d’une grande finesse tout en étant simple. L’accord mets/vin est aussi bien salué par la critique que par le public. Le chef affectionne tout particulièrement les produits de la mer comme le hareng, le rouget ou encore le poulpe. Le restaurant a reçu son étoile Michelin en 2006 et possède un score de 16,5/20 au guide Gault&Millau.

 

  • Pouic Pouic à Chapelle-lez-Herlaimont

Cette adresse gastronomique propose une cuisine italienne. Le chef, Philippe Santagello, revient à ses origines tout en proposant des plats élégants, inventifs où les associations de saveurs sont bien souvent inédites et originales. Ici, le foie gras se mêle aux pâtes aux haricots borlotti et les cannelloni de pommes de terre à la sauce vin blanc, soja, morilles et café. Les desserts aussi valent le détour, comme par exemple la rencontre entre le flan de vinaigre balsamique de Modena et la glace au parmesan. Le restaurant a reçu son étoile Michelin en 2011.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.