Sur Instagram, les oeuvres d'art portent elles aussi le masque

L'artiste allemand, Volker Hermes, revisite sur son compte Instagram de célèbres portraits de l'histoire de l'art en y ajoutant un accessoire plus que jamais d'actualité : un masque. 

Par Audrey Morard. Credit photo : Instagram/Volker.Hermes |

Le masque fait partie de notre quotidien depuis de longs mois maintenant. Pour se promener, aller faire des courses, nous sommes contraints de vivre avec cet accessoire qui est devenu pour certains un nouvel élément tendance et mode de leur garde robe. Les grands portraits de l'histoire de l'art se sont eux aussi emparés du masque. Cette idée géniale est née de l'imagination d'un homme, Volker Hermes. 

Sur son compte Instagram, l'artiste allemand, basé à Düsseldorf, revisite ces célèbres tableaux avec talent, précision et même un brin d'humour. Il réussit parfaitement à intégrer ces masques de protection dans le décor de la toile. On pourrait presque croire que le masque était déjà présent sur la peinture. L'artiste n'en est pas à son coup d'essai. Selon fait 10 ans que Volker Hermes joue avec les portraits de maître. À partir de cette idée est née sa série Hiden Portrait. L'artiste bande les yeux à l'aide d'un chapeau, d'un ruban ou encore de cheveux à l'aide d'un logiciel de photomontage. Le coronavirus et le port du masque lui ont permis d'ajouter une nouvelle variation à son travail. Volker Hermes a d'ailleurs fait l'objet d'une exposition à Venise en septembre dernier. 

 

 

Mettre en valeur les vêtements 

Dans l'édition américaine de Vogue, l'artiste allemand explique vouloir avant tout mettre l'accent sur les vêtements. "Lorsque nous regardons un portrait, nous nous focalisons sur le visage. Nous ne prêtons pas vraiment attention aux vêtements pourtant élaborés, plein de détails, incroyablement révélateurs de la société dans laquelle les personnes vivaient. Nous ne faisons que regarder leurs visages. J'ai alors pensé: si je couvre le visage, je bloque en quelque sorte ce focus sur cette partie du corps". Avec l'arrivée du coronavirus, Volker Hermes le reconnaît, son travail a pris une autre dimension, il est devenu encore plus important. "Masquer nos visages est désormais un problème quotidien. Tout d'un coup, mon travail est devenu intéressant. Et puis Instagram m'est tombé dessus et l'a fait connaître à un public plus large". À travers ces masques, Volker Hermes cherche à jouer la carte de l'humour, "même si évidemment la situation est tout sauf humoristique".

 

 

Volker Hermes propose notamment un masque avec des fleurs dans un portrait de Jean-Baptiste Perronneau pour un rendu bucolique, rêveur et gracieux. Dans une oeuvre de Bronzino, il dépose un simple masque noir comme on peut en trouver en magasin. Un détail plus vrai que nature. Un masque bleu avec un imprimé style cachemire habille le visage d'une femme peinte par l'artiste suisse Jean-Etienne Liotard. Autant d'oeuvres qui nous invitent à redécouvrir de magnifiques oeuvres d'art, version 2020.

 

 

 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.