Trois façons de privilégier le commerce de proximité

Le confinement a permis d’adopter de nouvelles habitudes y compris dans notre façon de consommer. Le local a plus que jamais la cote, mais comment s’y retrouver parmi toutes les initiatives proposées ? En voici quelques-unes à soutenir les yeux fermés !

Par Anissa Hezzaz. Photo by Sri Lanka on Unsplash. |

Des fruits et légumes de producteurs

Nous vous en parlions ici tout récemment, l’e-shop La Ruche qui dit Oui créé en 2011 ne cesse de faire de nombreux adeptes, et pour cause : en quelques clics, vous passez votre commande auprès de la ruche la plus proche de chez vous et vous choisissez des produits locaux et de saison sélectionnés avec soins dans un rayon de maximum 32 kilomètres autour de votre localisation. Une à deux fois par semaine, en fonction de la ruche que vous choisissez, vous pouvez ensuite aller récupérer votre commande auprès des producteurs qui se feront un plaisir d’échanger avec vous.  Un concept qui permet de soutenir les producteurs et qui nous fait aussi souvent découvrir de nouveaux produits !

 

 

Des habits et de la déco made in chez nous

Cette nouvelle mise en quarantaine a forcé les magasins non essentiels à fermer leurs portes à un moment de l’année crucial pour eux puisque la période de fin d’année est souvent la plus prospère en termes de vente. Dans le but de les soutenir et de leur permettre de continuer à vendre malgré la fermeture de leurs boutiques physiques, une initiative bénévole a vu le jour lors du premier confinement : Les eshops belges.  Lancée par trois entrepreneurs, la plateforme entend soutenir l’économie et les petites entreprises locales. Elle recense déjà pas moins de 450 eshops classés par catégorie : alimentation, mode, bien-être, déco, loisirs, zéro déchets, enfance, etc. Et pour nous permettre de faire le plein d’idées cadeaux, on fonce dans la rubrique dédiée à cela.  L’occasion aussi de découvrir des marques et le savoir-faire bien de chez nous. 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

@pb.bypaulinebenier

Une publication partagée par Les e-shops belges (@leseshopsbelges) le

 

Des plantes de boutiques locales

Les magasins de plantes, les fleuristes et les pépinières sont considérés en Belgique comme essentiels, ils n’ont donc pas dû fermer leurs portes. Et heureusement, car certains commerces, notamment des fleuristes indépendants, sortent à peine la tête de l’eau depuis le premier confinement.  Et même si l’automne se porte moins au jardinage,  on en profite tout de même pour s’offrir de jolies plantes grasses et des bouquets colorés de façon à oxygéner notre intérieur. Agave Boutique, située à Ixelles est une vraie oasis urbaine où l’on retrouve une panoplie de plantes, de terrariums et autres végétaux qui apporteront la touche de green à votre maison. Une autre boutique, Brut, située au cœur de Bruxelles, apparaît également comme une vraie jungle urbaine avec ses variétés de plantes tropicales, ses succulentes, palmiers, etc. Le coffee shop au concept atypique Gruun, situé lui aussi en plein centre de Bruxelles, a pu également rester ouvert. S’il n’est plus possible de s’y installer pour une pause café, la vente à emporter est toujours possible et la vente de plantes non plus ne s’arrête pas. Pour plus de facilité et si vous n’habitez pas Bruxelles, vous pouvez également passer votre commande en ligne et les faire livrer à l’adresse de votre choix. 

 

 

 
Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.