Trois habitats bien plus tendance que la maison unifamiliale classique

Les temps changent et les habitudes de vie aussi. En 2021, il n’y a jamais eu autant de possibilités d’envisager l’habitat de manière totalement nouvelle et originale pour tisser du lien entre les individus au sein même du cocon de l’habitat. Explications.

Si le Belge a bel et bien une brique dans le ventre, la forme de cette brique est quelque peu en train d’évoluer. En effet, la maison unifamiliale individuelle qui a eu tellement la cote ces dernières années est en passe de ne plus être le choix numéro 1. D’abord pour des raisons urbanistiques et les terrains à bâtir qui commencent à se raréfier mais aussi pour des raisons environnementales. Il est bien plus sain pour la planète aujourd’hui d’envisager l’habitat autrement comme un lieu de vie harmonieux avec la nature où règne le partage et l’équilibre.

1.    Vive l’intergénérationnel

La mode de la colocation ne touche plus seulement les étudiants et les jeunes adultes. Désormais tout le monde peut se lancer dans le co-habitat car il existe vraiment des formules pour tous les goûts. Prenez les maisons kangourous par exemple. Elles permettent à un jeune couple avec enfants de partager l’habitation d’une personne âgée. La relation qui s’installe permet aux jeunes parents de profiter de l’expérience rassurante du senior et celui-ci peut garder une autonomie en restant à domicile grâce à cette présence. Il existe également des formules où ce sont des étudiants qui, plutôt que de koter seuls sont hébergés chez des seniors.

2.    Habiter groupé

L’habitat groupé permet à plusieurs personnes de concevoir leur habitation en commun tout en gardant leur indépendance. En effet, chaque foyer dispose de son propre logement. Ce qui est partagé ce sont des espaces comme le jardin ou la buanderie. Pour plus d’interaction, la co-housing se rapproche plus de la colocation car les espaces communs sont constitués par une cuisine collective par exemple. Là encore la création de lien social est très importante.

 

 

3.    Plus petit, plus respectueux de l’environnement

Si l’habitat groupé ne vous tente pas et que vous avez plutôt l’âme solitaire, l’habitat léger est fait pour vous. Un habitat est considéré comme léger lorsqu’il n’est pas facile de le déplacer. Parmi les modèles d’habitat léger qui ont le vent en poupe, il y a les yourtes ou les roulottes, les bonnes vieilles caravanes où plus audacieux encore les tiny house. Il s’agit de petite maison transportable sur une remorque où tout tient dans moins de 15 m2. 

Quel que soit votre choix pour votre future habitation, il tiendra compte de plusieurs aspects. L’aspect financier est sans doute le plus important. Habiter un logement à plusieurs en ayant sa propre chambre et en partageant des espaces est un bon moyen d’alléger le poste loyer d’un budget. Une tiny house coûte environ dix fois moins cher qu’une maison quatre façades traditionnelle. Mais ce qui pèse aussi dans la balance c’est le côté social de ces habitats qui replace la relation humaine et le lien entre les gens au centre de la maison.