Trois masques de protection biodégradables

La multiplication des masques jetés en pleine rue est un véritable fléau depuis le début de l’épidémie. Depuis quelque temps, de nouveaux masques écologiques voient le jour. Zoom sur trois initiatives engagées à produire des masques 100 % biodégradables. 

Par Anissa Hezzaz. Photos : @airx_coffee_mask on Instagram. |

Si le confinement a permis de réduire la pollution de l’air, un autre type de pollution a vu le jour depuis le début de l’épidémie : celle directement liée aux masques de protection jetables. En effet, il n’est plus rare de voir des masques jetables à usage unique abandonnés sur la voie publique qui finiront par atterrir dans nos océans. Des recherches scientifiques récentes ont montré qu’en moyenne, 3 millions de masques sont utilisés par minute. S’ils ne finiront heureusement pas tous dans la nature, ceux qui s’y retrouveront pourraient être une véritable catastrophe pour nos écosystèmes puisque la plupart de ces masques sont fabriqués à partir de microfibres de plastiques ; les masques les plus épais pourraient même mettre jusqu’à 450 ans pour se décomposer complètement. Pour éviter ce scénario catastrophe, de nombreux créatifs repensent le masque autrement : à base de papier de riz, de chanvre ou encore fabriqué à partir de marc de café, en voici trois qui répondent aux exigences écologiques. 

Un masque à planter pour faire pousser des fleurs 

Alors que les cartes ensemencées sont monnaie courante pour les cartes de vœux, une designeuse néerlandaise a eu l’idée d’utiliser ce principe pour fabriquer un masque biodégradable. Conçu en papier de riz et composé de graines, ce masque pourra se faire oublier n’importe où dans la nature puisqu’une fois utilisé, il peut se planter dans la terre et donner vie à des fleurs, telles que du bleuet, des coréopsis, des gysophiles, et bien d’autres encore. Vendus à 3 euros pièce, ces masques promettent donc de respecter l’environnement. Et s’ils sont entièrement biodégradables (même les cordons qui sont conçus à partir de laine de mouton filée), reste encore à voir s’ils nous protègent efficacement, car comme le rappelle Marianne de Groot, la créatrice de ces masques, ils n’ont pas été brevetés, mais selon elle, ils seraient aussi efficaces que des masques en tissus faits maison.  

 

 

Retrouvez ce masque ici.

Un masque en chanvre compostable

Dans une volonté de tendre vers le zéro déchet, une entreprise spécialisée en feutre végétal a mis au point des masques de protection qui sont à la fois éthiques et qui sont conformes aux normes sanitaires. Composé d’un feutre filtrant 100 % végétal fait avec du chanvre cultivé sans pesticides et d’un voile protecteur foncé en acide polylactique (PLA) qui est une matière plastique biodégradable d'origine végétale à base d'amidon de maïs et d'une bande élastique qu'il est possible de retourner à l'enseigne une fois le masque usagé et "jeté", ce masque dispose d’une efficacité de filtration de 89 %. Le modèle est vendu soit en kit à monter soi-même par lot de 100 exemplaires à 36,93€, soit déjà monté et prêt à l'emploi par lot de 50 exemplaires à 34 €.

 

 

Retrouvez ce masque ici.

Un masque à base de marc de café

Une entreprise vietnamienne, spécialisée dans le développement de chaussures tissées à partir de fibres de café, a mis au point des masques baptisés AirX qui peuvent être lavés et réutilisés avec un filtre biodégradable qui a une durée de vie d’environ 30 jours. Le processus de fabrication se fait à base de marc de café récupéré à des commerçants ou directement dans des usines au Vietnam. Le marc de café collecté est ensuite broyé en petites particules pour être mélangé à des particules de bouteilles en plastique recyclé, et en résulte des petites pastilles. Ces dernières sont par la suite utilisées pour produire le fil nécessaire au tissage des masques.  Leur efficacité de filtration est supérieure à 92 % et les propriétés antibactériennes seraient réactivées à chaque lavage grâce à une technologie bien particulière.  

 

 

Retrouvez ce masque ici.
 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.