Un village entier de Nouvelle-Zélande est à vendre au prix d’une belle maison chez nous

Vous cherchez à investir, si possible, dans un pays lointain où nature rime avec quiétude ? Un village entier de Nouvelle-Zélande perdu au milieu de nulle part est à vendre pour 1,6 million d’euros. Un investissement qui vend du rêve, oui mais…

Par Anissa Hezzaz. Photos : One real-estate agency, NZ. |

Un village entier est à vendre en Nouvelle-Zélande dans la petite bourgade du Lake Waitaki, au sud de la Nouvelle-Zélande. En achetant ce bien, le futur propriétaire bénéficiera de 8 maisons, d’un bar, d’un chalet et d’hectares de calmes et de quiétude. En effet, la propriété se situe en plein milieu des montagnes dans la région de Waitaki, sur l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, ce qui lui confère une superficie de plus de 14 hectares.

Une village déserté

    Une aubaine pour le futur acquéreur qui jouira d’une vue à couper le souffle pour lui tout seul. Aucun voisin aux alentours pour voir ce qu’il se passe chez vous, des réveils au milieu d’une nature verdoyante tous les matins, et un lac pour vous tout seul :un rêve pour celles et ceux qui sont prêts à parcourir 18.759,54 km pour vivre en totale autarcie.  Depuis 1989, le village est complètement déserté. Avant cette date, certains logements étaient encore habités par des ouvriers qui s’occupaient du barrage, qui n’était à ce moment-là, pas encore automatisé. En 2011, le village du lac Waitaki avait trouvé un acheteur qui espérait en faire un lieu idéal pour une retraite. Toutefois, en 2015, le village était à nouveau à vendre. 

    Un bien tu voudras, Kiwi tu seras 

    Aujourd’hui, le village, qui comprend 8 maisons de 3 chambres chacune, 9 garages ainsi qu’un bar est à saisir de toute urgence. Mieux qu’une villa, un village entier vendu à 1,6 million d’euros : il n’y a qu’en Nouvelle-Zélande que vous pourrez trouver ça. Malheureusement, vous ne pourrez pas vous la procurer. En effet, depuis août dernier, la Nouvelle-Zélande a voté une loi qui exclut les étrangers de son marché immobilier. L’idée étant de lutter contre la flambée de l’immobilier et d’éviter que les marchés internationaux ne fixent les prix. Alors si vous y voyiez déjà, on est désolé du faux-espoir ! 

    Lire aussi :