Une montre, une histoire : La Highlife, de Frédérique Constant

Cette année, Frederique Constant remet la collection Highlife sur le devant de la scène avec de nouveaux garde-temps aussi polyvalents que séduisants. Voici son histoire

Par Magali Eylenosch, Photos DR |

Horlogerie Suisse

Née il y a plus de vingt ans, la collection Highlife de Frederique Constant a autant marqué l’histoire de la Manufacture que celle de l’horlogerie. Elle n’est d’ailleurs pas étrangère à la longévité de la Maison, incarnant à elle seule l’ensemble des valeurs qui ont contribué à son succès. Les messieurs comme les dames ont immédiatement apprécié son design exclusif, fidèle aux codes de la belle horlogerie suisse traditionnelle. Proposant un boîtier en acier permettant d’y intégrer un bracelet, en acier ou en cuir, ce dernier représentait une véritable rupture esthétique et pratique.

Une idée ingénieuse, née d’une Manufacture 100% indépendante et qui allait conférer à la collection Highlife une polyvalence nouvelle dans l’horlogerie. Un autre de ses atouts a fait immédiatement la différence : son prix. Malgé le haut degré de finitions, il permettait à l’époque au plus grand nombre d’accéder au luxe Swiss Made, une cause défendue depuis plus de 30 ans par la marque. L’histoire de la collection Highlife a commencé avec la série Triple Time. Un an plus tard, elle s’enrichit d’un tourbillon et de l’ouverture Heart Beat, emblématique de la Maison. Face au franc succès qu’elle rencontre, elle s’étoffe et se diversifie en intégrant notamment un calendrier perpétuel, un chronographe, un mouvement Manufacture ainsi que des créations féminines. 

 

 

Version 2020

Après deux ans de développement, trois nouveaux modèles prennent la relève : Highlife Perpetual Calendar Manufacture, Highlife Heart Beat et Highlife Automatic COSC. Fidèles au design originel de 1999, ils bénéficient d’un ADN commun, toujours élaboré sur le même socle de valeurs Frederique Constant : bienfacture, Swiss Made, prix abordable, montres pensées pour le quotidien. Ils partagent aussi un même boîtier de 41 mm et possèdent, comme à l’origine, un bracelet intégré. Ça peut paraître anecdotique aux néophites, mais ce design est infiniment plus complexe à concevoir qu’un bracelet classique avec cornes. Cette fois, la Maison offre, en plus, un système de changement rapide du bracelet, sans outil ni accessoire.

On passe ainsi aisément d’un look sportif à un look plus urbain ou plus chic. Le globe décore tous les cadrans. Un symbole icônique pour une nouvelle génération qui partage un même idéal de préservation de l’environnement. Ici, la Highlife Heart Beat reprend le design iconique et le transpose au XXIe siècle. Trônant au pôle du globe terrestre décorant le cadran, la célèbre ouverture est survolée de trois aiguilles luminescentes. Le regard plonge directement au cœur des rouages du calibre automatique FC-310, garant de 38 heures de réserve de marche et que l’on peut admirer côté face et fond par un verre saphir. Highlife

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.