Une pêche au thon responsable et durable

Jadis considérée comme une espèce en danger, les stocks de thon sont en reconstruction partout sur la planète grâce à des mesures globales prises afin de mieux gérer les stocks de poissons et de respecter l’environnement. 

Photo : AdobeStock. |

Comme l’agriculture intensive, la pêche a souvent mauvaise presse aujourd’hui. Du moins la pêche à l’échelle industrielle qui manque du plus élémentaire respect de la nature. Dans les années 2000, cette manière de procéder avait, par exemple, gravement atteint les stocks de thon. Cinq espèces sur huit étaient alors considérées comme en danger.

Dans le secteur de la pêche au thon, la prise de conscience a été salvatrice. Les principaux acteurs du marché de la pêche au thon (Rio Mare, Saupiquet…) se sont associés avec des ONG environnementales et des acteurs institutionnels pour atteindre un équilibre entre la pêche, sa réalité économique et le respect de l’environnement. La pêche au thon se veut donc durable et responsable en respectant l’état des stocks de poissons, la santé de l’écosystème mais aussi la gestion des zones de pêche. Les trois caractéristiques du label MSC qui certifie une pêche durable.
Et le résultat ne s’est pas fait attendre puisque les populations de thon sont aujourd’hui en reconstruction tant en Méditerranée que de l’océan Atlantique et dans le Pacifique.

Des pêcheurs responsables

Le premier maillon de la chaîne de responsabilité pour une pêche durable est évidemment le pêcheur lui-même. La pêche au thon est un vaste marché où tous les pêcheurs ne sont malheureusement pas respectueux des règles édictées par l’International Seafood Sustainability Foundation (ISSF), une organisation mondiale à but non lucratif qui s’investit en faveur de la durabilité des populations de thon, de la réduction des prises accidentelles et de la santé de l’écosystème marin. Les producteurs de thon comme Rio Mare s’engagent à ne se fournir qu’auprès de bateaux dûment enregistrés et respectueux des règles.
Pour figurer dans cette liste de bateaux de qualité, les pêcheurs doivent travailler dans des conditions décentes en termes d’hygiène, de santé et de sécurité. Ils doivent minimiser le risque de prises accessoires marines notamment en diversifiant les méthodes de pêches (Senne, ligne… ) et limiter leur impact environnemental notamment en surveillant leur consommation de carburant.

Calendrier de pêche strict

La pêche au thon est strictement réglementée et répond à un calendrier précis. On ne pêche pas le thon n’importe où et n’importe quand. Les zones d’approvisionnement du thon en boîte consommé en Belgique viennent essentiellement du Pacifique (73%), de l’océan Indien (20%) et de l’Atlantique (7%). Les 10% restants sont pêchés dans des zones comme la Méditerranée par exemple.

Traçabilité

Pour que l’on puisse s’assurer que le thon qui arrive dans vos assiettes a bel et bien été pêché de manière durable, le système de traçabilité joue évidemment un rôle essentiel. Il permet de contrôler toutes les étapes de la production du thon du bateau jusque chez le consommateur. La traçabilité est devenue un outil qui permet de garantir la sécurité alimentaire mais également de promouvoir la protection de l’écosystème marin. En achetant un thon labellisé MSC, le consommateur a la certitude et la garantie qu’il est issu d’une pêche durable et responsable.

Envie d’en savoir plus sur les méthodes et les critères de la pêche au thon durable et responsable ? Qualité Responsable vous dit tout sur l’engagement quotidien de marques comme Rio Mare ou Saupiquet.

Lire aussi :