Planète horlogère : les montres qui prennent soin de l'environnement

On parle trop peu de l’engagement des marques horlogères en matière d’environnement, de préservation des milieux naturels et en faveur d’une société privilégiant un commerce et une attitude plus responsable.

Par Magali Eylenbosch. Photos : D.R. |

La notion de transmission est profondément inscrite dans l’ADN des grandes Maisons horlogères. Pas seulement en matière de montres ! Bon nombre d’entre elles s’engagent pour assurer la pérennité d’un monde trop souvent mis à mal, notamment grâce à des partenariats avec des associations actives sur divers fronts ou en adoptant des comportements responsables au quotidien.

1. Chopard et l’or éthique

    Depuis juillet 2018, Chopard n’utilise plus que de l’Or Éthique dans ses créations de montres et bijoux. Le développement durable a toujours été l’une des valeurs fondamentales de cette Maison familiale qui définit « l’Or Éthique » comme de l’or acquis auprès de fournisseurs responsables, répondant aux meilleurs standards environnementaux et sociaux internationals. Il provient de deux itinéraires traçables : l’or artisanal directement extrait par des artisans de petites communautés minières rattachées à la Swiss Better Gold Association (SBGA) et aux programmes Fairmined et Fairtrade, et l’or de la RJC Chain of Custody, à travers le partenariat de Chopard avec des raffineries certifiées par le RJC. 

    Toutes les créations Chopard sont fabriquées au sein des ateliers de la Maison. Cela signifie qu’elle est dans une position unique qui lui garantit la maitrise de tout son processus de fabrication jusqu'au produit final, en contrôlant ainsi l'or utilisé dans ses produits tout au long de la chaine de production. Cette initiative n’est en rien le résultat d’une brusque campagne de marketing face aux événements récents. C’est le point d’orgue d’une décision prise en 2013 d’investir directement dans de l’or artisanal afin d’en accroître la qualité disponible sur le marché. En fournissant des ressources financières et techniques en partenariat avec l’Alliance for Responsible Mining (ARM), Chopard s’est directement impliqué en faveur de petites communautés minières pour l’obtention de leur certification Fairmined. Grâce à cette certification, ces communautés minières de petite échelle peuvent commercialiser leur or à un prix supérieur tout en garantissant que son extraction a été effectuée dans le respect de strictes conditions environnementales et sociales.

    2. IWC joue carte sur table

    Misant sur la transparence, IWC Schaffhausen est la première marque horlogère de luxe suisse à publier un rapport sur le développement durable se basant sur les standards internationaux édictés par la Global Reporting Initiative (GRI). En renouvelant son engagement à agir en faveur des objectifs de développement durable des Nations Unies, IWC se fixe des objectifs clairs et ambitieux pour 2020 en matière de durabilité : développement économique, recours aux énergies renouvelables, engagement en termes de responsabilité, pratiques commerciales durables sont au cœur de l’ADN de la marque. Rappelons que les normes de la GRI fournissent un point de référence précis aux décideurs politiques et aux législateurs du monde entier. Elles offrent une ligne directrice détaillée et des indicateurs de niveau international pour aider les organisations à publier des rapports de durabilité apportant des points de comparaison aux différentes parties prenantes. 

    Rappelons aussi le partenariat d’IWC, initié en 2009, avec la Fondation Charles Darwin qui étudie le fragile biotope des Galapagos. Les Galápagos ne seraient probablement plus un laboratoire de l’évolution si la Fondation Charles Darwin, créée il y a 50 ans, n’avait décidé de se battre pour préserver l’écosystème unique de cet archipel et promouvoir l’écotourisme au niveau mondial. Afin de réconcilier écologie et intérêts économiques, la région étant sans arrêt menacée par la présence des hommes, la Fondation relève, avec un budget très limité, des défis considérables. IWC la soutient par une généreuse contribution issue des bénéfices de la vente de sa montre de plongée Aquatimer Chronographe Edition « Galapagos Islands ».

    3. Blancpain plonge en eau profonde

    A l'occasion de la Journée mondiale de l'océan, Blancpain et son Président & CEO, Marc A. Hayek, ont dévoilé en avant-première mondiale une troisième série de montres de plongée en édition limitée Blancpain Ocean Commitment (BOC). Depuis le lancement de la Fifty Fathoms, première montre de plongée moderne, en 1953, la Manufacture n’a cessé de s’investir pour l’exploration, une meilleure connaissance et la préservation des océans. Au cours de ces 65 dernières années, cet engagement s’est intensifié et diversifié au travers de multiples partenariats. En complément au soutien apporté chaque année à des expéditions et projets océanographiques majeurs, Blancpain a dévoilé il y a quatre ans une première série de montres de plongée en édition limitée BOC. Forte du succès de ce garde-temps et de la portée du message véhiculé par son lancement, la Manufacture a reconduit cette initiative en 2016 et dévoile aujourd'hui sa troisième montre BOC.

    La Fifty Fathoms Ocean Commitment III réunit les caractéristiques principales du modèle original de 1953 qui ont défini les montres de plongée pour l'ensemble de l'industrie horlogère. Fidèle à l'ADN de son aïeule, elle abrite un mouvement automatique fiable et robuste, le calibre 1151, doté d'une réserve de marche de 4 jours. Les 250 montres de cette série spéciale BOC sont individuellement numérotées. Chaque acquéreur se verra remettre avec son garde-temps un exemplaire numéroté correspondant au livre Edition Fifty Fathoms qui fête cette année ses 10 ans. Cette édition anniversaire recueille une sélection black & white de photographies sous-marines imprimées sur des pages détachables. Elle est offerte avec un cadre dans lequel les clients pourront à loisir exposer une photo issue du livre. L'achat d'une Fifty Fathoms Ocean Commitment III donne également accès au Blancpain Ocean Commitment Circle proposant des avantages exclusifs, comme l'invitation à des événements BOC privés ainsi que des conférences relatives aux expéditions scientifiques financées par la marque. En acquérant l'une de ces 250 pièces, chaque client contribue aux efforts de Blancpain en faveur de la protection des océans. La Manufacture s'engage en effet à reverser 1.000 euros par montre vendue, soit un total de 250.000 euros qui s'ajoutent à ses partenariats réguliers.

    4. Rolex explore le monde

    Depuis près d’un siècle, Rolex soutient des générations d’explorateurs qui, pour apporter un nouvel éclairage sur les confins du monde, bravent les éléments et repoussent les limites du possible. Alors que l’ère des grandes découvertes fait place à une période privilégiant la protection de l’environnement et la préservation des milieux naturels, Rolex joue un rôle de premier plan aux côtés de celles et ceux qui contribuent par leurs prouesses à une meilleure connaissance de notre planète. En plus de 90 ans, Rolex a accompagné des femmes et des hommes entrés dans la légende pour avoir battu des records de longue date, ou relevé d’incroyables défis dans les régions les plus inhospitalières du globe, afin de nous faire découvrir les merveilles de notre milieu naturel.

    Ces expéditions sur les plus hauts sommets et au plus profond des océans ont aussi contribué à l’avènement des modèles Rolex Professionnels, véritables montres-outils plébiscitées par de nombreux explorateurs de l’extrême. Tout un éventail d’Oyster Perpetual ont ainsi vu le jour telles que l’Explorer, l’Explorer II, le Cosmograph Daytona, la Submariner et la Sea-Dweller. Rolex et National Geographic, qui partagent depuis plus de soixante ans la même passion pour l’exploration et la découverte de l’inconnu, ont décidé en 2017 d’unir leurs forces afin d’œuvrer ensemble à une meilleure connaissance des milieux naturels et de sensibiliser le public aux défis liés à la protection de la planète. Ce partenariat a aussi pour ambition d’encourager la découverte des merveilles insoupçonnées de la Terre, de faire éclore de nouvelles générations d’explorateurs et d’apporter des réponses aux enjeux de demain, en mettant l’accent sur trois volets de première importance : les océans, les régions polaires et les massifs montagneux.

    5. Breitling côté mer

    Bien que Breitling ait bâti sa réputation sur ses liens avec le monde de l’aviation, l’entreprise a également conçu d’incroyables modèles destinés aux plongeurs. Parmi eux, la Superocean, lancée il y a plus de 60 ans, demeure aujourd’hui encore un élément essentiel de sa collection. La marque a entammé un partenariat avec Ocean Conservancy, une ONG luttant pour la propreté des plages et la santé des océans à l’échelle mondiale. En plus de 30 ans, Ocean Conservancy a organisé des dizaines de milliers d’opérations visant à nettoyer les côtes de 153 pays différents. L’organisation a su rallier à sa cause des centaines de milliers de volontaires et sensibiliser un public extrêmement large à la pollution des océans et des plages.

    Depuis 1986, près de 104 000 tonnes de déchets ont été ramassées par plus de 12 millions de personnes dans le cadre des nettoyages côtiers internationaux organisés par l’ONG.  En plus de participer aux programmes de nettoyage ainsi qu’aux programmes éducatifs de l’organisation, Breitling s’est engagée à reverser à Ocean Conservancy une partie des bénéfices générés par la vente d’une montre spéciale en édition limitée appartenant à sa collection Superocean Héritage. 

    6. Breguet pour l’amour des océans

    La Maison Breguet est devenue la partenaire principale de Race for Water. Dédiée à la préservation des océans contre la pollution plastique, la Fondation Race for Water contribue à l’avancement des connaissances scientifiques, sensibilise le grand public et les décideurs, et agit concrètement avec la mise en œuvre de solutions locales aux impacts économiques, environnementaux et sociaux durables. Aujourd’hui, elle s’associe à Breguet pour sensibiliser le public à la préservation des océans, menacés par la pollution plastique. Un navire révolutionnaire réalise un tour du monde qui vise à promouvoir des solutions innovantes capables de transformer les déchets plastiques en ressources énergétiques, accélérant ainsi la transition écologique. Lors des trente-cinq étapes prévues au cours de l’odyssée, la Fondation Race for Water invitera scientifiques et décideurs à nouer le dialogue autour de la nécessité de préserver l’eau, la ressource la plus précieuse de l’humanité. La Manufacture soutiendra cette odyssée jusqu’à son terme, soit en l’an 2021. Une série spéciale Race for Water voyagera au poignet des explorateurs de l’odyssée. 

    7. Certina au secours des tortues marines

    Parce qu’elles font partie des espèces menacées, depuis 2017, Certina est devenue partenaire de la « Sea Turtle Conservancy », la plus ancienne association au monde dédiée à l’étude et à la conservation des tortues de mer. Créée en 1959, elle s’est fixée pour mission de veiller à la survie de ces espèces grâce à la recherche, la sensibilisation, la formation, la promotion et la protection de leurs habitats naturels dont elles dépendent. La marque honore son engagement avec une édition spéciale, la montre DS Action Diver Sea Turtle Conservancy. Une part importante de ses recettes est versée à l’association.

    Lire aussi :