A Bruges, une baleine de 5 tonnes de plastique pour sensibiliser à la pollution

Imaginée par le cabinet d’architectes STUDIOKCA, une baleine constituée de 5 tonnes de plastique souligne les dangers des déchets de plastique polluant les mers et les océans.

Par Tiffany Sales. Source : Creapills. Photos : DR. |

D’ici 2050, il y aura autant de poissons que de plastique dans l’océan. Pas étonnant lorsque l’on sait qu’à ce jour, pas moins de 150 millions de tonnes de plastique polluent nos mers et nos océans et que cette masse pourrait doubler d’ici 2050. 

En cause, l’utilisation du plastique (sacs, bouteilles d'eau, produits ménagers, gobelets…) qui a été multipliée par 20 lors de la seconde moitié du 20e siècle et qui devrait doubler encore sur les vingt prochaines années.

Mais aussi le fait que l’utilisation du plastique est souvent éphémère (près de 95% des plastiques, soit entre 80 et 120 milliards de dollars sont perdus chaque année) et que près de 32% des emballages plastique finissent abandonnés dans la nature.

Pour sensibiliser à ce fléau, un cabinet d’architectes new-yorkais baptisé STUDIOKCA a eu une idée ingénieuse : construire une géante baleine à partir de 5 tonnes de plastique récoltés au fond des mers et des océans. Installée à l’occasion de la Triennale Bruges 2018, cette oeuvre impressionnante de plus 12 mètres de haut, prend son essence dans un bassin en plein coeur du centre ville, juste à côté de la statue de Van Eyck.

Une oeuvre au message écologique fort que vous pouvez admirer jusqu’au 16 septembre 2018.

Lire aussi : Vidéo : dans les eaux de Bali les déchets ont remplacé les poissons tropicaux