Les filles d’instagram qui nous font aimer la mode

C’est sur Instagram que se nichent les nouveaux gourous de la mode: des filles qui proposent un univers, une expérience, qui sont comme vous et nous, mais en mieux. Cyrielle Christiaens (#cyrielleforkure) est l’une d’elles.
Photographe Jason Aldridge, Stylisme Cyrielle Christiaens. texte Ingrid Van Langhendonck. |

Bloggueuse, Cyrielle travaillait dans les fringues. Jusque-là, rien de spécial. Puis, un jour, un peu sur un coup de tête, elle décide de s’émanciper et d’ouvrir sa propre boutique. C’est la naissance de Kure, un concept-store qui lui ressemble, avec des marques exclusives mais abordables, une sélection particulière, juste dans l’air du temps. Sans business plan, ni budget marketing, Cyrielle a développé son affaire comme elle a toujours fait : en utilisant son petit réseau.

Elle ouvre un compte Instagram et se prend en photo, porte les modèles qu’elle vend, partage son quotidien… Cyrielle n’est pas mannequin, même si elle est ravissante, elle est cette bonne copine à qui tout va, celle qui a du goût et à qui on demande son avis quand on doit s’acheter un manteau. La cliente et la fashionista s’y identifient et le concept prend : les fans se multiplient, jusqu’à atteindre près de 65 000 abonnés qui suivent quotidiennement les collections de Cyrielle, mais aussi sa vie de tous les jours, de sa nouvelle tenue à son smoothie du matin. Parce qu’elle est “influente”, elle est aujourd’hui agent de plusieurs marques en exclusivité pour la Belgique.

Ses silhouettes sont simples, portables, accessibles, loin des images léchées des griffes internationales ; elles collent à cette nouvelle manière d’acheter des jeunes générations, qui fonctionnent en tribus connectées s’inspirant et partageant des looks de rue postés par des filles cool sur Instagram ou Pinterest. Alors, nous avons demandéà Cyrielle de nous emmener dans son univers, et le temps d’une séance, d’être pour nous styliste, photographe et mannequin. Bon, pour le photographe, on a triché un peu…