Les femmes dans l’univers horloger

Inutile de manier la langue de bois, le monde des montres est encore essentiellement masculin. On ne peut pas encore parler de parité, mais les esprits s’ouvrent et les portes aussi. Du moins en partie : en mars, la Journée internationale de la femme et la Journée de l'égalité salariale nous rappellent qu'en Allemagne la discrimination n'a pas totalement disparu. Mais on n'en trouve pas trace chez NOMOS Glashütte.

Par Magali Eylenbosch. Crédit photo : DR |

Force est de constater que les femmes ne sont pas seulement amatrices de belles tocantes. Elles sont aussi capables de mettre leur grain de sel dans les rouages des mouvements. Je pense par exemple à Carole Forestier – Kasapi qui après un long passage dans le Groupe Richemont, notamment en tant que responsable de la haute horlogerie mécanique chez Cartier, s’en est allée chez TAG Heuer pour y développer une nouvelle offre de mouvements « manufacture ». Le hic c’est, qu’aujourd’hui encore à travail égal, les femmes sont encore moins payées que les hommes.

 

 

 

Ci dessus, le modèle Tangente de NOMOS, la montre mécanique la plus produite et la plus connue d'Allemagne, est par ailleurs disponible dans des versions identiques de différentes tailles. Ici, le modèle présente également une petite particularité : l'inscription « 70 ans de la Loi fondamentale » y est lisible en petits caractères sous le six. Aujourd'hui, cette loi garantit entre autres l'égalité des droits entre les femmes et les hommes en Allemagne.

Journée de l'égalité salariale

En Allemagne, les femmes gagnent en moyenne près d'un cinquième de moins que leurs collègues masculins. L'Equal Pay Day, la journée de l’égalité salariale, symbolise cet écart de rémunération entre hommes et femmes. En 2021, elle aura lieu le 10 mars en Allemagne, soit deux jours après la Journée internationale de la femme. En termes purement mathématiques, les femmes en Allemagne auront donc travaillé sans rémunération jusqu'au 10 mars. La Journée de l'égalité salariale se tient également autour de cette date dans certains autres pays européens.

Chez NOMOS Glashütte, la Journée de l'égalité salariale a déjà eu lieu le 1er janvier, car les femmes et les hommes occupant des emplois comparables reçoivent le même salaire. L'entreprise compte depuis longtemps plus de femmes que d'hommes, même aux postes de direction. Quand belle mécanique rime avec égalité, il nous semble important de le souligner. 

Carolin Striegl travaille chez NOMOS Glashütte au département Assortiment. C'est là que le NOMOS-Swing-System, le cœur de la montre mécanique, est fabriqué. Il veille à ce que les montres de la Manufacture fonctionnent correctement. Seuls quelques fabricants dans le monde sont capables d'en confectionner. Comme Mme Striegl chez NOMOS Glashütte.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.