Une montre, une histoire : La Black Bay de Tudor

Les montres de plongée sont intimement liées à l’histoire de Tudor. La Black Bay est un concentré du savoir-faire de la marque.

Tudor by Rolex

L’histoire des montres de plongée chez Tudor remonte au début des années 50 avec l’Oyster Prince Submariner référence 7922. Conçue dès son origine pour remplir des critères de durabilité, de fiabilité, de précision et d’étanchéité, pour un prix modéré, elle est rapidement considérée comme un instrument privilégié pour les professionnels. Elle marque surtout le début de l’expertise de Tudor en matière de montres de plongée. La production des Tudor Oyster Prince Submariner cessera pourtant en 1999. Il faudra attendre 13 ans pour faire connaissance avec une nouvelle plongeuse : l’Heritage Black Bay.

Si le modèle est relativement récent, il a contribué à renforcer le positionnement de la marque. Côté design, l’Heritage Black Bay est largement inspirée des différentes Tudor Submariner vintage, notamment les célèbres index ronds, l’aiguille des heures “ Snowflake ”, l’inscription “ Self-Winding ” en arc de cercle et positionné à 6 h en dessous du mot “ Rotor ”. Pour ce premier opus, le boîtier affichait 41 mm de diamètre, une taille considérée comme plus moderne. Côté mouvement, l’Heritage Black Bay était équipée d’un mouvement ETA 2824. Quatre ans plus tard, la Tudor Heritage Black Bay 79230 sera animée par le premier calibre manufacture de la marque : le mouvement automatique MT5602. Un véritable bond en avant, d’autant qu’il offre une réserve de marche quasi deux fois plus longue que le mouvement ETA.

 

Version 2020

Tudor a placé l’année 2020 sous le signe du bleu avec une version “ Navy Blue ” de la Black Bay fifty-Eight. Son nom fait bien sûr référence à 1958 au cours de laquelle la première montre Tudor étanche à 200 mètres a été présentée. Comme pour la Black Bay 58 référence 79030N présentée à Baselworld en 2018, on remarque quelques autres clins d’œil esthétiques à cette montre historique ou au passé de la marque. Son boîtier satiné et poli de 39 mm de diamètre se rapproche des proportions caractéristiques des années 50, ce qui en fait un garde-temps idéal pour les poignets fins, les inconditionnels du vintage, les amateurs de montres plus compactes… ou les dames à la recherche d’une belle montre sportive. Introduites en 1969, les aiguilles dites “ Snowflake ” sont également une signature importante des montres de plongée de la marque. Ici, elles sont recouvertes de matière lumineuse Swiss Super-LumiNova®.

Le calibre Manufacture MT5402 qui équipe ce modèle affiche les fonctions heures minute et secondes. Sa construction est pensée pour la robustesse, la longévité, la fiabilité et la précision. Il est certififié COSC avec des performances allant au-delà des standards imposés par l’institution suisse. Autre avantage du calibre, il offre une réserve de marche d’environ 70 heures, soit la durée d’un week-end. Trois options de bracelet sont proposées : tissu jacquard bleu avec bande argent, “ soft touch ” bleu ou acier riveté.

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.