Ces détails qui prouvent que vous devez jeter votre masque en tissu

Utiliser un masque en tissu est écologique, il nous permet de faire des économies, l'accessoire présente de nombreux avantages. Mais à partir de quel moment n'est-il plus utilisable ? Voici quatre signes qui vont vous mettre la puce à l'oreille.

Par Audrey Morard. Credit photo : Unsplash/Zach Vessels |

 

Avec un motif fleuri, en wax ou de couleur unie, le masque en tissu se décline de 1001 façons et peut donner une touche d'originalité à votre tenue. Beaucoup de personnes le préfèrent au masque en papier pour des raisons écologiques, financières, ou parce qu'il est moins rêche au contact de la peau. Les experts estiment qu'un masque en tissu est efficace pendant 4 heures. Après ce délai, il doit être lavé à 60 degrés et correctement seché. Il arrive pourtant un moment où le masque en tissu n'est plus assez efficace pour nous protéger. Nous vous dévoilons quatre détails que vous devez avoir à l'oeil. 

Les élastiques sont distendus 

Sans les élastiques, notre masque ne serait pas grand chose. Nous non plus d'ailleurs. Il est essentiel qu'ils soient toujours le plus tendus possible. S'ils perdent en élasticité et en souplesse, le masque va forcément bouger. Résultat, il glisse sur votre visage. Vous allez sans cesse le toucher pour le remettre correctement à sa place. Or, il est fortement recommandé de ne pas toucher son masque une fois sur notre visage. Si vous voyez que les élastiques se sont agrandis et qu'ils commencent même à s'effilocher, alors votre masque n'est plus efficace. 

Le masque ne s'ajuste plus correctement

À force de lavage, votre masque risque de s'agrandir. Il perd en maintient et ne s'ajuste plus correctement à votre visage. Les experts estiment qu'un masque en tissu peut-être lavé jusqu'à 30 fois si la couture a été correctement réalisée et le tissu de grande qualité, avant de perdre en efficacité. Comme pour les élastiques, vous allez le toucher beaucoup trop souvent afin de trouver la bonne position, celle qui protégera votre bouche et votre nez. Si vous voyez que votre masque glisse dès les premières secondes sur votre nez, il n'y a plus de doute possible, il faut le jeter. Il est essentiel que votre masque soit plaqué sur le bas de votre visage pour une efficacité maximale.

Les fils se décousent 

Il est important de jeter régulièrement un petit coup d'oeil aux fils de votre masque, en particulier ceux situés à l'intérieur. Si vous sentez que ces fils vous provoquent quelques chatouilles, le masque n'est plus utilisable. C'est la preuve qu'il n'est plus aussi performant et a perdu de son tonus. Soyez aussi attentifs aux tâches présentes sur votre masque en tissu. Si vous vous rendez compte qu'elles ne partent pas après deux ou trois lavages, le masque doit être jeté. Les tâches sont justement la preuve que le masque a été trop souvent utilisé. 

Le tissu perd en épaisseur

Votre masque commence à blanchir, sa couleur est moins étincellante, vous voyez que le tissu est de moins en moins épais ? Tous ces signes prouvent que votre masque doit être très vite changé. Au risque de se trouer. Et porter un masque avec un trou revient à porter des bottes de pluie trouées sous la pluie. Cela n'a pas vraiment de sens. L'air et les postillons de la personne en face de vous passeront plus facilement à travers le tissu. Même constat de votre côté, votre respiration passe elle aussi plus facilement à travers votre masque. Vous n'êtes plus protégés, mais en plus, vous ne protégez plus les autres non plus. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.