Le cargo bike, une solution de mobilité écologique

Le vélo cargo est au cœur du projet « Cairgo Bike », porté par plusieurs organisations publiques et privées. L’objectif ? Démontrer que ce type de vélo permet d’améliorer la qualité de l’air à Bruxelles.

Par Georges Xouras. Photos : D.R |

De nombreux petits trajets du quotidien peuvent parfaitement se faire à vélo plutôt qu’en voiture afin d’améliorer la mobilité et la qualité de l’air en ville. Il n’y a (presque) plus de débat là-dessus. Mais il y a encore un frein quand on doit faire les courses, amener les enfants à l’école ou à une activité, transporter des marchandises, des outils… Il y a pourtant une alternative à ces besoins : le vélo cargo. 

50% des livraisons peuvent être effectuées avec un vélo cargo

L’air est essentiellement pollué par les NOx, les oxydes d’azote, issus à 70% du trafic autoroutier dans la capitale. « Si on veut améliorer la qualité de l’air, on doit aussi travailler sur la mobilité. Beaucoup de choses ont déjà été faites dans cet esprit et on a regardé ce qu’on pouvait faire de plus », explique Charlotte De Broux, coordinatrice du projet Cairgo Bike à Bruxelles Mobilité. « Le cargo est le chainon manquant entre le vélo et la voiture ou la camionnette. L’un des objectifs de ce projet, c’est de travailler dans l’idée d’influencer les comportements et de montrer que le vélo cargo est une alternative. On veut ainsi par exemple montrer aux personnes directement impactées par la Low Emission Zone qu’il n’est pas forcément nécessaire de racheter un véhicule ». Car le potentiel est énorme en ce qui concerne les vélo cargos, qui reste un marché de niche. « De récentes études ont montré que 50% des livraisons professionnelles peuvent être faites avec un vélo cargo. Il convient également pour 75% des trajets privés », précise encore la coordinatrice. 

Créer et montrer un écosystème vélo cargo

Dix partenaires publics et privés (Bruxelles Mobilité, Bruxelles Environnement (urbike, Cambio, Parking.brussels…), « chacun avec un rôle très précis », seront impliqués dans le but de communiquer sur le potentiel du vélo cargo et de créer un écosystème. Car il existe encore un manque d’information et des freins. « Il y a clairement un nombre de personnes et d’entreprises qui pourraient y passer, mais qui ne le savent tout simplement pas ». L’accompagnement sera donc au cœur du projet, tant pour les particuliers que pour les professionnels, à l’aide de phases de tests et d’essais, de formations théoriques et pratiques. Les entreprises seront aussi aidées à identifier ce qui peut être fait à vélo cargo et quels sont les différents points de blocage pour aller plus loin. Ces phases de tests privés et professionnels débuteront prochainement en avril 2021, avant de toucher ensuite encore plus d’entreprises. 

 

Le vélo cargo est-il accessible à tous ? 

L’un des blocages liés au vélo cargo, c’est aussi son accès vu son prix assez élevé (entre 2 000 et 5 000 euros selon les modèles). Un prix à comparer tout de même à l’achat d’une voiture ou d’une camionnette et à leur coût d’utilisation. A part une petite recharge de batterie, un vélo cargo demande peu de choses et son coût reste bien inférieur en cas d’utilisation régulière. L’accès est bien entendu un pilier important du projet « Cairgo Bike ». « Des primes à l’achat sont développées pour les entreprises ». S’il n’y aura pas de primes pour les particuliers, il y aura d’autres formes d’aides. «

Nous réfléchissons actuellement sur une formule d’achats groupés, en collaboration avec le secteur pour pouvoir offrir la formule la plus pertinente et intéressante pour les clients potentiels ». Notons aussi pour ceux qui n’en ont pas tout le temps forcément besoin que Cambio mettra des vélos cargos à disposition dans ses stations ou que Remorquable permettra par exemple de louer une remorque, accrochable à un vélo « classique ». Besoin de stationner un vélo cargo ? Parrking.Brussels et B.park vont développer des stationnements spécifiques dans leurs installations. Quand on vous parlait d’écosystème… Attendez-vous donc à croiser plus de vélo cargos dans les prochains mois sur les routes bruxelloises, vous serez peut-être même sur l’un d’eux.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.