Les geeks savent pourquoi

Oubliés les gadgets l’homme moderne cherche l’innovation dans la tradition. Le projecteur devient spatialise le son et le vélo devient plus smart que jamais.
PAR GILLES MOREAU. PHOTOS DR. |

Pliable mais intelligent

On peut être féru de technologie et vouloir rouler vert. Fondée en 2002 par Richard Thorpe, ancien ingénieur-concepteur chez McLaren Cars, la firme londonienne Gocycle fait le pari de transposer le meilleur de la Formule 1 au vélo urbain.

Pliable, sans câbles apparents et doté d’une ligne ultra-futuriste, le Gocycle G3 est le vélo électrique le plus léger du marché et le premier de l’Histoire en alliage de magnésium moulé par injection. Il pèse moins de 16 kg (contre 25 kg pour les électriques traditionnels) et se range dans un mini-sac… roulant. Côté pratique, il intègre la transmission Cleandrive totalement hermétique, qui permet de veiller à ce que les vêtements du cycliste restent propres, ainsi que l’ajustement Vgonomic qui s’adapte intuitivement à la taille et au poids du cycliste.

Couplé à un smartphone, le G3 devient une vraie petite bombe d’innovation : non seulement il adapte sa vitesse à la surface du sol, mais il peut être géolocalisé et bloqué à distance. Cerise sur le gâteau : Gocycle est 100 % Made in Europe. Avec toute la qualité et le soin du détail symbolisé par ce label.

Gocycle G3, 3 999 €, www.gocycle.com

Miniprojecteur tactile

Au dernier Mobile World Congress, Sony a fait sensation avec son Xperia Touch. Ce mini-projecteur transforme toutes les surfaces planes (une table, un mur, un plafond) en écran tactile de 23 pouces. À la verticale ou à l’horizontale, l’effet tactile est rendu possible grâce à la combinaison d’un transmetteur infrarouge et d’une caméra qui détecte les mouvements en temps réel. Le concept est intéressant puisqu’il permet à plusieurs personnes de se rassembler autour d’une surface pour jouer, regarder une vidéo ou lire son journal favori. Il s’agit bien sûr d’un picoprojecteur, donc la luminosité (100 lumens) n’est pas celle de votre vidéoprojecteur de maison, mais sur une simple table de bureau, l’effet est convaincant. L’appareil embarque aussi des capteurs de température, d’humidité, un GPS, une caméra et des haut-parleurs, ce qui laisse augurer d’autres fonctionnalités futures. En attendant, l’Xperia Touch est compatible avec la fonction Remote Play de la Playsation 4 et toutes les applications Android. L’effet est assez bluffant, à l’image du prix.

Xperia Touch, 1499 €, www.sonymobile.com.

Compact drone

Pour les amateurs de sensations fortes, les drones pourraient presque remplacer une Ferrari. Parmi la multitude de produits disponibles, le DJI Mavic Pro se démarque par sa caméra 4K, ses détecteurs d’obstacles et son suivi automatique d’un sujet. Sa caméra intégrée affiche une sensibilité 100 à 3 200 ISO en vidéo et de 100 à 1600 ISO en photo. Doté d’une portée de 4 à 7 km, cet appareil peut atteindre jusqu’à 65 km/h et voler 27 minutes sans être rechargé.

Presque tout-terrain, le DJI Mavic Pro peut rester stable face à des vents allant jusqu’à 38,5 km/h, se commander avec une radiocommande longue portée ou avec un smartphone sur de courtes distances. Sa particularité : il est doté d’une taille réduite et de bras pliables, avec des hélices qui se placent le long du corps. Compact et facile à emporter.

DJI Mavic Pro, 1200 €. www.dji.com

Une enceinte sans fil à 360°

Bang & Olufsen vient d’ajouter une nouvelle référence à sa gamme d’enceintes sans fil : la Beoplay M5. Une petite enceinte connectée, qui propose un son immersif en haute définition. Cette enceinte multiroom permet de se connecter en Wi-Fi et bluetooth à vos appareils mobiles. Elle dispose de la technologie True360 de Bang & Olufsen qui, contrairement aux autres technologies audio 3D, permet de transformer n’importe quel signal audio en son 7.1.

Avec une puissance maximale de 240 Watts, la M5 exploite pas moins de quatre haut-parleurs capables de mettre en relief les plus petits détails sonores, de rehausser la clarté des instruments et d’optimiser la spatialisation. Ce joli gadget emploie d’ailleurs un DSP spécifique, exploitant une technologie psycho-acoustique capable de créer une véritable expérience immersive en fonction de sa position dans la pièce. Petit extra : la Beoplay M5 est fournie avec Chromecast Built-in, ce qui lui permet d’accéder à tous les services de streaming comme Spotify, Google Play Music et Pandora.

Beplay M5, 599 €, www.beoplay.com.

Le rock à l’ère bluetooth

La légendaire marque d’amplis britannique Marshall continue de surfer sur le succès de ses casques audio en proposant désormais une version sans fil et haut de gamme. Sur ce modèle Mid, le codec Bluetooth aptX offre une excellente transmission du son et la qualité est bien au rendez-vous. L’autonomie, très correcte, est d’une trentaine d’heures.

Pratique et confortable, le casque est pliable et peut également être utilisé comme kit mains-libres via ses micros intégrés. Un seul bouton multifonctions permet de gérer intuitivement le casque. La recharge se fait via câble USB. Côté design, on retrouve la texture black vinyle, devenue la signature de Marshall. Une vraie réussite !

Marshall, 149 € www.marshallheadphones.com.

La légende dans le viseur

Dix ans après son premier M numérique, Leica accueille un nouveau modèle compact, rapide et connecté : le M10. Dès sa prise en main, l’appareil se veut simple, raffiné, mais naturellement taillé pour l’aventure. Tropicalisé et léger (660 grammes), le M10 voit son gabarit affiné avec seulement 33,75 mm de large pour le capot supérieur. Ce qui marque un retour aux dimensions originelles de cette série emblématique, créée en 1953.

Dans le viseur : un agrandissement du champ de vision de 30 % et un  grossissement porté à 0,73x. Derrière l’objectif : un capteur CMOS 24x36 (full-frame) de 24 millions de pixels, capable de réaliser cinq images par seconde en pleine résolution (5976 x 3992 pixels) et jusqu’à 40 images par seconde en rafale. Ce qui fait du M10 l’appareil le plus rapide jamais créé par Leica.

Autre nouveauté : pour la première fois sur ce modèle, un barillet de réglages ISO se trouve sur le dessus du boîtier ce qui permettra de paramétrer la mise au point, la sélection de l’ouverture, de la vitesse et de la sensibilité sans passer par le menu. Pratique. Et résolument premium.

Leica M10, 6500 € optique non comprise, www.leica.com.