Et si on adoptait l'Oubaitori, l'art de vivre à la japonaise qui rend heureux ?

L’art de vivre Oubaitori vient tout droit du Japon et peut se traduire par "l’art de ne jamais se comparer aux autres". Comment l’appliquer quand on passe encore trop de temps à le faire sur les réseaux sociaux ?

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT Photo by Antonino Visalli on Unsplash. |

Depuis tout petit, on ne cesse de se comparer aux autres. Pour beaucoup, l'adolescence, qui se caractéristique par la construction de son identité est une période charnière et se comparer aux autres est une habitude. Aujourd’hui, on a du mal à s’en défaire, surtout depuis l'avènement des réseaux sociaux où tout semble parfait. À en croire Instagram, tout le monde a un corps sculpté et mène une vie idéale et l’expose à Dubaï. Nous voilà alors au fond du lit en train de nous demander pourquoi eux et pas nous. On commence même à culpabiliser d’avoir mangé un carré de chocolat après le dîner… L’Oubaitori dit stop à tout cela.

L’Oubaitori, qu’est-ce que c’est ?

La philosophie Oubaitori s’appuie sur la végétation. En effet, quatre arbres fruitiers commencent à pousser au printemps. Parmi eux, il y a le cerisier, le prunier, l’abricotier et le pêcher. Seulement ils ne poussent pas tous au même rythme. L’Oubaitori nous rappelle donc que, peu importe le temps que l’on prend, si on veut arriver quelque part, on y arrivera. Pour cela, il faut arrêter de se comparer aux autres, car on ne connaît pas forcément leur parcours. De plus, la pression engendrée nous freine également. L’Oubaitori invite donc à se concentrer sur soi-même.

 

Comment l’appliquer ?

Le premier pas pour adopter efficacement l’Oubaitori est la bienveillance envers soi-même. Souvent, lorsqu’on se regarde dans le miroir, tous nos complexes ressortent. On ne se trouve pas "assez" ou "trop". La philosophie japonaise vise à revoir le dialogue que nous avons avec nous-mêmes. L’indulgence en est la clé. Même si cela est compliqué, devant la glace, regardez plutôt ce que vous aimez le plus chez vous. Repensez aux fois où on vous a fait un compliment et focalisez-vous dessus. En étant davantage bienveillant envers soi-même, le regard que l'on porte sur nous change.

De la même façon, sur le plan professionnel, ne vous arrêtez pas sur les moments où vous n’avez pas réussi à accomplir une tâche. Regardez négativement vers le passé empêche d’avancer. À contrario, souvenez-vous d’un précieux contrat que vous avez réussi à décrocher ou lorsqu’un de vos collègues avait vraiment besoin de votre aide.

Enfin, au lieu de vous comparer aux autres, comparez-vous à vous-même, plus jeune. Regardez comme vous avez évolué, comment vous avez brillamment fait face aux obstacles. Certes, l’Oubaitori est un long et éprouvant chemin, mais il nous rappelle à quel point chacun d’entre nous est précieux et unique.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.